A Toulouse, les vestiges d’un bâtiment monumental illustrent le passé wisigoth de la ville

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2011

TOULOUSE [15.09.11] – A Toulouse, des archéologues ont découvert les fondations d’un bâtiment monumental, datant de l’époque où la ville était la capitale du royaume des Wisigoths. Sa fonction reste inconnue. Sa destruction est prévue.

Préalablement à la construction de la future Ecole d’économie de Toulouse, l’Etat avait ordonné des fouilles. Celles-ci ont été confiées à l’Institut de recherches archéologiques préventives (INRAP) et devraient durer cinq mois. Dès les premières semaines de chantier, les archéologues ont fait apparaître une partie des fondations d’un bâtiment, mesurant environ 40 mètres sur 50.

Sa destination demeure énigmatique. Ce bâtiment a été édifié près d’un passage sur la Garonne, à l’entrée de la ville. Pour Jean Catalo, responsable des fouilles, toute fonction d’habitation doit être écartée. Toutefois, l’alternance de rangs de galets et de briques utilisées pour ces fondations avaient déjà été identifiée sur deux autres bâtiments précédemment mis au jour dans Toulouse. Or, ces derniers avaient été datés de la période où Toulouse était la capitale du royaume des Wisigoths, soit entre 428 et 508.

Le peu de connaissances sur les Wisigoths ne permet pas de préciser la fonction du bâtiment. Les bouleversements urbains que connut le site non plus. Dans les années 1970, les sols ont été excavés et les éventuels éléments de décor ou de pavement de l’édifice wisigothique ont disparu, précise l’AFP.

Quoi qu’il en soit, sauf nouvelle découverte exceptionnelle dans les cinq mois, le site devrait être détruit. Comme ce fut le cas dans les années 1990 pour l’ancien palais wisigoth de Toulouse. En attendant, l’Inrap et l’université organisent samedi des portes ouvertes pour le grand public, dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Légende photo

Extension du royaume Wisigoth de Toulouse vers 500 après JC. La partie de l'Hispanie qui n'est pas sous leur contrôle, à savoir le royaume suève, tombe en 584 - © photo Balougador - 2007 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque