Dimanche 25 octobre 2020

Monument

Une statue du pape remaniée pour contenter les habitants de Rome

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 20 septembre 2012 - 410 mots

ROME (ITALIE) [20.09.12] - Après 9 mois de « rénovation », la version remaniée d’une statue de Jean-Paul II a été présentée à la presse mardi 18 septembre. Inauguré en 2011, la version originelle de l’œuvre avait été critiquée par les habitants de Rome qui la jugeaient offensante.

Dès son inauguration en mai 2011, la statue représentant le pape Jean-Paul II, réalisée par Oliviero Rainaldi, avait été vivement contestée. Cette statue en bronze de plus de 5 mètres de haut est constituée d’un corps évoquant une énorme cavité surmontée d’une tête ronde aux traits sévères. L’œuvre, figurant le pontife avec les bras ouverts, était censée incarner « le grand message d’accueil et d’ouverture aux autres » de Jean-Paul II.

Ce n’est cependant pas ce message d’espoir que la statue évoquait aux habitants de Rome, mais plutôt une représentation offensante rappelant la forme d’une cloche, d’un abribus ou d’un urinoir public. Ainsi, seulement quelques jours après la présentation de l’œuvre aux romains, une foule de manifestants s’était réunie pour protester contre l’aspect trop ambigu de la statue et contre les traits trop austères donnés par l’artiste au visage du saint père.

Devant les protestations croissantes, la municipalité de Rome avait fini par demander une modification de la statue à Oliviero Rainaldi. L’artiste a depuis travaillé en étroite collaboration avec une commission d’experts convoquée par le maire de Rome Gianni Alemanno, afin d’intégrer leurs suggestions à son œuvre. Certaines d’entre elles faisaient partie du projet originel, mais ces détails n’avaient pas été rajoutés à la statue en raison des délais (l’œuvre devait être terminée pour célébrer la béatification du pape en mai 2011).

Le manteau du pontife a donc été modifié dans sa forme, et la statue sera désormais présentée sur un socle afin d’atténuer l’aspect « abribus ». Quant à la tête de la statue, l’artiste a élargi le visage, retravaillé l’expression des yeux afin de donner un air plus doux au visage du pape défunt.

Umberto Broccoli, directeur du service du patrimoine culturel de Rome, a appelé les romains à ne pas prendre parti pour ou contre l’œuvre. « On ne peut pas jouer à pile ou face avec une statue, surtout quand il s’agit d’art contemporain » a déclaré le directeur . « L’art contemporain ne peut être jugé » a-t-il ajouté.

La statue modifiée, qui trône sur la Piazza dei Cinquecento, sera officiellement présentée au public à la fin du mois, son socle n’ayant pas encore été installé.

Légende photo

Le Pape Jean-Paul II après avoir reçu la médaille de la liberté - © Photo Eric Draper - 2004

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque