Vendredi 27 novembre 2020

Musée

Une année de transition pour Angers

Par Margot Boutges · Le Journal des Arts

Le 24 mai 2017 - 277 mots

Les musées d’art de la Ville d’Angers, qui bénéficient d’une forte mutualisation de leurs personnels et de leurs crédits, étaient jusqu’ici tenus pour un seul et même musée au sein du palmarès.

L’éclatement entre les cinq lieux qui composent ce réseau de musées municipaux – le Musée des beaux-arts, la Galerie David d’Angers, le Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine, le musée-château de Villevêque, le Musée Pincé et l’artothèque – a conduit la rédaction du Journal des Arts à ne pas les conserver cette année au sein du classement, où ils auraient occupé ensemble la seconde place en attendant de revoir la méthodologie pour les prochaines éditions. Il convient toutefois de saluer ces musées très méritants qui ont vécu une année 2016 « de transition », selon les mots de leur directrice, Anne Esnault, arrivée en fonction en mai 2016. La période de vacance de poste a affecté la programmation du musée qui a été réduite, ce qui explique la légère chute de fréquentation des lieux (-3,9 %). Le Musée des beaux-arts, vaisseau amiral du réseau qui draine 48 % des visiteurs de l’ensemble des visiteurs des musées, a célébré les cinquante ans de le disparition  de Jean Lurçat au travers d’une exposition qui fut le temps fort de l’année.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°480 du 26 mai 2017, avec le titre suivant : Une année de transition pour Angers

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque