Dimanche 16 décembre 2018

Vandalisme - Justice

Un homme condamné à 5 ans de prison ferme pour avoir vandalisé une œuvre de Monet

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2014 - 254 mots

DUBLIN (IRLANDE) [10.12.14] – Andrew Shannon a été condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir endommagé une toile de Claude Monet exposée à la National Gallery d’Irlande et estimée 10 millions d’euros.

Au huitième jour du procès, le jury composé de sept femmes et de cinq hommes a déclaré Andrew Shannon (49 ans) coupable d’avoir délibérément vandalisé la toile de Monet intitulée Le Bassin d’Argenteuil avec un voilier (1874), exposée à la National Gallery d’Irlande. Le juge Martin Nolan a prononcé une peine de 5 ans de prison ferme (la peine maximale encourue pour cette infraction était de 10 ans). En outre, Andrew Shannon sera interdit d’entrée dans toute institution ou bâtiment exposant publiquement des œuvres. Le 29 juin 2012, il avait fissuré la toile de Monet en la frappant d’un coup de poing. Après deux ans de restauration, l’œuvre a retrouvé les cimaises du musée.

Andrew Shannon, qui dans une première version des faits, disait « se venger de l’Etat », a par la suite plaidé non coupable en expliquant s’être évanoui sur le tableau par accident, ce que les caméras de surveillance ont démenti.

L’homme n’en est pas à sa première condamnation rappelle The Irish Times (mais plutôt à sa quarante-huitième…). En novembre 2011, il a notamment été condamné pour recel, en possession de cartes géographiques datant de 1651, évaluées 6 000 euros. Plus récemment, le Juge Nolan a présidé le jury qui a déclaré Andrew Shanon non coupable d’avoir endommagé deux peintures à l’hôtel Shelbourne le 8 janvier 2014.

Légende photo

Claude Monet, Le Bassin d'Argenteuil avec un voilier, 1874, National Gallery d'Irlande

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque