Samedi 16 février 2019

Musée

Scandale au Kimbell de Forth Worth

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 septembre 2000 - 151 mots

FORT WORTH / ETATS-UNIS

Kay Fortson, la nièce du fondateur Kay Kimbell et présidente de la fondation du Kimbell Art Museum et son mari Ben, vice-président, auraient été payés 500 000 dollars (3,7 millions de francs) par an pour des services censés être gratuits.

Les services fiscaux ont montré que les 250 000 dollars touchés par chacun d’eux étaient antidatés à 1996. Jusqu’en 1998, le couple aurait ainsi obtenu un montant total de 1,5 million de dollars (11 millions de francs). Ted Pillsbury, démis de ses fonctions de directeur, il y a deux ans, a critiqué ces versements et considéré que les Fortson n’ont pas travaillé à plein temps pour le musée : « ils étaient bénévoles et leur responsabilité était purement fiduciaire ». Le comité de la fondation Kimbell a estimé « qu’une fondation privée est autorisée à payer des compensations à ses membres pour leurs services, tant qu’elles ne sont pas excessives ».

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°111 du 22 septembre 2000, avec le titre suivant : Scandale au Kimbell de Forth Worth

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque