Préhistoire

Les Eyzies-de-Tayac (24)

Sapiens était-il moderne ?

Musée national de préhistoire - Jusqu’au 13 novembre 2017

Par Marie Zawisza · L'ŒIL

Le 2 octobre 2017 - 330 mots

Il y a 50 000 ans, les Homo sapiens sapiens – hommes anatomiquement modernes – cohabitaient avec les Néandertaliens.

Mais voilà que, 15 000 ans plus tard, seul reste sur Terre l’Homo sapiens sapiens : c’est alors que s’effectue le passage du paléolithique moyen, dont l’artisan était Néandertal, à ce que nous appelons le paléolithique supérieur. Les principales caractéristiques de cette période : un débitage laminaire pour la fabrication des armes et outils, un développement de l’industrie osseuse et une explosion de la représentation symbolique et de la parure. Y a-t-il une adéquation entre un type d’humains – les Sapiens – et la modernité ? Cette question, dont les scientifiques continuent de débattre, se trouve au cœur de l’exposition exceptionnelle du Musée national de préhistoire. L’exposition « Le troisième homme » a pour clé de voûte la découverte en 2008, dans la région de l’Altaï, en Sibérie orientale, de vestiges attestant l’existence d’une troisième lignée humaine, contemporaine de Sapiens sapiens et de Néandertal : celle de l’homme de Denisova. Les pièces exhumées sur le site – une phalange et une molaire, mais aussi des éléments de parure d’une grande abondance et diversité ainsi qu’une industrie osseuse originale – ont été prêtées de façon exceptionnelle par l’Académie des sciences de Russie. Elles ont permis aux scientifiques russes d’élaborer un nouveau scénario de l’évolution humaine entre - 50 000 et - 35 000 ans. D’après ces derniers, en effet, l’homme de Denisova, autochtone, isolé géographiquement des Néandertaliens qui seraient arrivés tardivement dans l’Altaï, serait, dans cette région, à l’origine du paléolithique supérieur. Ce scénario russe est proposé en regard des hypothèses classiques du remplacement des Néandertaliens par les Homo sapiens sapiens. Ces dernières sont présentées à travers les fouilles françaises de Saint-Césaire et Arcy-sur-Cure, ainsi que de la grotte Mandrin, dont les vestiges originaux sont exposés de façon exceptionnelle, alors que des fouilles sont toujours en cours. Une plongée captivante au cœur du débat scientifique, à travers des vestiges rarement montrés au grand public.

 

« Le troisième homme. Préhistoire de l’Altaï »,
1, rue du Musée, Les Eyzies-de-Tayac (24), musee-prehistoire-eyzies.fr

 

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°705 du 1 octobre 2017, avec le titre suivant : Sapiens était-il moderne ?

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque