Samedi 29 février 2020

Numérique

A quoi sert le nouveau site Images d’art ?

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 20 octobre 2015 - 799 mots

PARIS [20.10.15] – Lancé le 14 octobre dernier par le ministère de la Culture, le site Images-art.fr permet de découvrir et partager gratuitement des photographies d’œuvres présentées dans les musées français. Développé par la RMN-GP, ce site est constitué à partir du fonds photographique de la RMN, pourtant déjà accessible en ligne, et présente le même défaut : la faible qualité des reproductions.

Le nouveau site développé par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais (RMN-GP), Images d’art, permet de découvrir, collectionner et partager gratuitement des photographies d’œuvres de toutes les périodes présentées dans les musées français. Actuellement, le nombre de photographies accessibles pour l’internaute n’est que de 500 000, mais le site continuera de s’enrichir progressivement, à partir du fonds photographique de la RMN-GP et d’images renumérisées pour une meilleure qualité.

Ce fonds photographique est pourtant déjà accessible en ligne depuis plusieurs années, et comprend quant à lui 850 000 œuvres disponibles. Par ailleurs l’outil de recherche avancée est présent sur ce site, ce qui permet d’obtenir des résultats beaucoup plus précis, ce qui n’est pas le cas pour Images d’art. Car cette base de données n’est pas destinée au même public.

Un des objectifs assumés de cette nouvelle plateforme de partage d’œuvres est de « renforcer la présence des musées français sur les réseaux numériques, participant ainsi au rayonnement de la France dans le monde ». Il est vrai que les musées français sont à la traÏne sur les réseaux sociaux, par rapport à leurs collègues anglo-saxons notamment. La National Gallery et le British Museum à Londres, le Metropolitan Museum de New York ou encore la National Gallery of Art de Washington, pour ne citer qu’eux, sont très présents sur les réseaux sociaux, publiant plusieurs fois par jour des messages à destination du grand public, en lien avec la programmation du musée ou une actualité plus générale, comme en ce moment la coupe du monde de rugby.

La création du site Images d’art « illustre la politique de démocratisation de l'art et de la culture que la Ministre mène depuis un an, en proposant d'amener les musées au plus près des Français et de la jeunesse et en faisant du numérique une passerelle pour y parvenir », peut-on ainsi lire explicitement dans le communiqué du ministère de la Culture et de la Communication. Le site fonctionne quasiment de la même manière que Pinterest, permettant à l’utilisateur de se promener parmi les œuvres, d’en découvrir de nouvelles par des associations d’images et de mots clés auquel il n’aurait pas forcément pensé de prime abord, de constituer ses albums de favoris, enfin de les partager avec son réseau et de « liker » ceux des autres utilisateurs. Une sorte de réseau social artistique en somme, cependant, il est possible actuellement de partager ses œuvres favorites seulement sur Facebook et Twitter, et pas sur les autres réseaux, Pinterest compris (alors que la page Pinterest de Gallica est suivie par 4 000 personnes).

Quant aux spécialistes, ils risquent d’être déstabilisés par le manque de précision des outils de recherche. D’autres sites remplissent leur office de façon beaucoup plus précise et pertinente, comme le fonds photographique de la RMN-GP, le portail des collections des FRAC pour l’art contemporain, ou encore les moteurs de recherche « Collections » du ministère de la Culture et « Crotos » de Wikimedia.

Autre problème majeur d’Images d’art, mais qui était déjà celui du site du fonds photographique de la RMN-GP : les images ne sont disponibles pour l’utilisateur qu’en basse définition (768 pixels par 650), ce qui en limite fortement les usages. Il semblerait que les photographies numérisées au début des années 2000 seront progressivement remplacées par des prises de vue de meilleure qualité. La définition étant meilleure sur Wikipédia, comme le fait remarquer Sylvain Machefert, un contributeur bénévole du projet Wikimedia, dans l’article suivant, on peut se demander pourquoi la RMN-GP et les musées français sont si réticents à partager des images de bonne qualité d’œuvres appartenant pourtant au domaine public, si ce n’est les maigres revenus que leur rapporte la vente des droits d’auteur. D’ailleurs comme le rappelle Sylvain Machefert, cette pratique a été qualifiée de « copyfraud » par un récent rapport parlementaire.

Au-delà du site internet grand public, Images d’art regroupe également : une interface de programmation d’applications (API) destinée aux développeurs web et un module en marque blanche pour permettre aux musées participants de publier leurs images sur leur propre site internet.

L’intérêt principal de ce site réside donc surtout dans le fait de rassembler sur une plateforme unique – et d’utilisation sans doute plus simple pour les novices que la plupart des autres bases de données – les œuvres des musées français, parmi lesquelles l’utilisateur pourra déambuler de façon aléatoire et ensuite partager facilement ses albums favoris sur les réseaux sociaux.

Légende photo

Impression écran du site Images d'art : art.rmngp.fr

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque