Mercredi 26 février 2020

Musée

Ouverture à Angkor d’un musée financé par la Corée du Nord

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 14 décembre 2015 - 416 mots

SIEM REAP / CAMBODGE

SIEM REAP (CAMBODGE) [14.12.15] – En projet depuis 2011, le Panorama Museum, musée consacré à l’ancien royaume khmer financé et géré par la Corée du Nord, a ouvert le 4 décembre près des temples d’Angkor.

Le Panorama Museum, un musée situé à Angkor financé et exploité par la Corée du Nord a ouvert le 4 décembre. Situé sur un site de 4 hectares, à seulement 3 kilomètres du complexe du temple, ce musée est consacré à l’ancien royaume khmer, relate le Global Post.

Initialement présenté comme le « Grand Panorama Museum », le musée a nécessité quatre ans de travaux et un budget total de 24 millions de dollars pour sortir de terre, avec une ouverture sans cesse repoussée. Les fresques et la mosaïque de 120 mètres de long installées dans le musée ont été créées par des membres du Mansudae Art Studio, l’atelier constitué d’environ 4 000 personnes chargé d’élaborer l’art officiel du régime de Pyongyang. C’est également le Mansudae Art Studio qui a été chargé de créer le monument de la Renaissance Africaine à Dakar en 2008. Le Panorama Museum comprend également un cinéma 3D passant un film sur la taille et le transport des pierres par les anciens khmers, ainsi qu’une copie à l’échelle d'une statue de Bouddha provenant du temple du Bayon.

La société nord-coréenne qui a construit le musée gèrera également le site, en collaboration avec le gouvernement cambodgien, pendant une période de dix ans. Au terme de cette période, la gestion du site sera transférée à l'Apsara Authority, l’organisme gestionnaire du complexe d’Angkor.

Le porte-parole de Human Rights Watch, Phil Robertson, est très critique concernant ce projet. « En associant Angkor Vat avec un gouvernement paria des droits de l'homme internationaux comme la Corée du Nord, le Cambodge est en train de ternir son héritage historique », a-t-il dit au Pnom Penh Post. « Les touristes doivent éviter ce musée ».

Mais le porte-parole d’Apsara, Long Kosal, a répondu qu'il n'y avait rien d'inhabituel à propos de la participation de la Corée du Nord étant donné la relation établie de longue date entre les deux pays, à partir du règne de l'ancien roi Norodom Sihanouk (1993-2004).

Comme le souligne le Global Post, aujourd’hui moins d'un quart des touristes arrivant au Cambodge viennent de l'Europe, des Etats-Unis ou d’Australie, alors que le reste des visiteurs viennent presque entièrement de l'Asie. Le Cambodge accueille depuis plusieurs années un nombre croissant de visiteurs chinois et cambodgiens, qui devraient visiter ce musée de propagande.

Légende photo

Le dictateur de la Corée du Nord Kim Il-sung (1912-1994) et le roi du Cambodge Norodom Sihanouk (1993-2004)

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque