Dimanche 24 octobre 2021

Musée - Nomination

Ophélie Ferlier-Bouat, nouvelle directrice du Musée Bourdelle

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 24 septembre 2021 - 339 mots

PARIS

Conservatrice des sculptures à Orsay, l’historienne d’art rejoint à 39 ans le musée de la Ville de Paris.

Ophélie Ferlier-Bouat. © DR, 2021
Ophélie Ferlier-Bouat.
© D.R., 2021

Ophélie Ferlier-Bouat succède à Amélie Simier à la tête du Musée Bourdelle qu’elle dirigeait depuis 2016. La nouvelle directrice prendra ses fonctions début octobre.

Cette historienne de l’art, spécialiste de la sculpture des XIXe et début XXe siècle, est diplômée de l’École du Louvre, de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l’Université de Picard Jules Vernes (Amiens). Ancienne élève à l’Institut national du patrimoine, elle débute en tant que conservatrice d’inventaire du patrimoine au Conseil régional d’Aquitaine avant d’être nommée conservatrice des sculptures de la période 1880-1914 au Musée d’Orsay en 2012. 

Elle a été directrice d’ouvrages de plusieurs publications et a assuré le commissariat de nombreuses expositions dont « Gauguin l’Alchimiste » (2017) aux Galeries nationales du Grand Palais et « Aux pays des monstres. Léopold Chauveau » (2020) au Musée d’Orsay.

En rejoignant Paris Musées, l’établissement qui regroupe les musées de la Ville de Paris, la nouvelle directrice a pour mission de finaliser le chantier de rénovation entamé au Musée Bourdelle en janvier 2021. Le musée avait bénéficié d’importants travaux en 2015 afin d’améliorer l’accueil des visiteurs. Ils portent actuellement sur l’atelier Bourdelle et la refonte de la salle consacrée aux techniques de la sculpture. Un café-restaurant doit également voir le jour à l’étage, dans l’ancien appartement de Rodhia Dufet-Bourdelle, fille du sculpteur.  

Elle poursuivra la politique d’exposition de l’œuvre d’Antoine Bourdelle menée par l’ancienne directrice du musée qui a été nommée à la direction du Musée Rodin le 3 mai 2021

Situé au 18 rue Antoine Bourdelle dans le XVe arrondissement de Paris, le musée est l’un des derniers exemples de cités d’artistes parisiens de son époque. Le sculpteur français Antoine Bourdelle y a vécu, créé et enseigné de 1885 jusqu’à son décès en 1929. L’établissement a été transformé en musée-atelier à partir de 1949 ce qui permet de découvrir les ateliers, jardins et appartements de l’artiste. Il est en travaux jusqu’à l’été 2022 mais reste partiellement ouvert au public.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque