Nomination

Max Hollein prend la direction des musées des beaux-arts de San Francisco

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 24 mars 2016

SAN FRANCISCO / ETATS-UNIS

SAN FRANCISCO (ETATS-UNIS) [24.03.16] - Celui qui avait été, durant un temps, le favori à la succession d’Alfred Pacquement à la direction du Musée national d’art moderne a été élu directeur des deux musées des beaux-arts de San Francisco. Max Hollein prendra ses fonctions à compter du 1er juin 2016.

Max Hollein
Max Hollein au vernissage de l'exposition Monet au musée Städel à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, le 11 Mars 2015

Mardi 22 mars, Max Hollein a été élu nouveau directeur des musées des beaux-arts de San Francisco, soit les deux plus grandes institutions culturelles publiques en Californie du Nord (le Musée de Young de Golden Gate Park et celui de la Légion d'honneur de Lincoln Park). Il prendra ses fonctions à compter du 1er juin 2016, en remplacement de l'anglais Colin Bailey, qui avait démissionné en avril 2015 pour prendre les rênes de la Morgan Library & Museum à New York.

Né en 1969 à Vienne, Max Hollein est directeur de trois institutions à Francfort : le Städel Museum, la Schirn Kunsthalle (depuis 2001) et le Liebieghaus, collection de sculptures (depuis 2006). Il est à l’initiative de l’extension du musée Städel. Achevée en 2012, l’extension a doublé la surface des espaces d’exposition du musée et a permis la création d’une nouvelle partie réservée à l’art d’après-guerre. Max Hollein a débuté sa carrière au Guggenheim Museum de New York sous la direction de Tom Krens et a notamment été commissaire d’exposition du pavillon américain pour la 7e Biennale d'architecture de Venise en 2000 et du pavillon autrichien à la Biennale d'Art de Venise en 2005.

En 2013, Max Hollein avait été pressenti pour succéder à Alfred Pacquement à la direction du Musée national d’art moderne. Ses qualités de dirigeant et de manager, sa capacité à transformer les institutions, à monter des collections et à rendre l'art accessible à un plus large public, ses expositions avant-gardistes ainsi que sa capacité à lever des fonds en faisaient un bon candidat . Mais, alors qu’il était donné favori, il avait retiré sa candidature face au tandem constitué par ses adversaires, Catherine Grenier et Laurent Le Bon. Le feuilleton s’était achevé avec la nomination de Bernard Blistène.

Choisi par un comité de sélection composé de personnalités siégeant au conseil d'administration (présidé par Diane B. Wilsey) des Musées des beaux-arts de San Francisco, Max Hollein devra, en tant que directeur, superviser plus de 500 employés répartis entre le Musée de Young de Golden Gate Park et celui de la Légion d'honneur de Lincoln Park.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque