Lundi 16 décembre 2019

Musée

Lyon inaugurera à l'automne sa Cité internationale de la gastronomie

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 30 janvier 2019 - 361 mots

LYON

La métropole de Lyon a présenté mardi sa future Cité internationale de la gastronomie, qui sera consacrée dès l'automne au « bien manger » dans l'écrin du Grand Hôtel-Dieu, édifice entièrement rénové au cœur de la ville.

gastronomie
Plat gastronomique français
Photo PXHERE

"Ce sera un lieu dédié au bien manger pour bien vivre et être en bonne santé", a annoncé devant la presse le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, en décrivant un espace d'exposition, d'animations, de rencontres, mais aussi d'expériences culinaires. Disposée sur quatre étages pour une surface totale de 4.000 m2 dans les bâtiments les plus anciens du Grand Hôtel-Dieu, qui datent du XVIe au XVIIIe siècle, cette cité proposera un parcours permanent et des expositions temporaires, souvent sensorielles et participatives. "L'objectif est de proposer une vision de la culture culinaire où excellence, diversité et accessibilité seront les maîtres-mots pour faire battre le coeur du monument historique", explique Régis Marcon, chef triplement étoilé associé à ce projet voué à aborder la gastronomie de la tradition à l'innovation.

Le parcours, ouvert au connaisseur comme au profane, présentera différentes façons de concevoir la gastronomie dans le monde, mais aussi une plongée à la table des grands chefs emblématiques de Lyon et des expositions d'objets rares, comme le légendaire piano d'une tonne de feu Paul Bocuse.Cette cité abritera aussi un "gastrolab", espace de "coworking" destiné aux nouvelles initiatives dans la gastronomie, la santé et la nutrition, ainsi qu'une "gastroludothèque", qui permettra à petits et grands de comprendre les cycles de l'alimentation dans le but de promouvoir une nutrition plus saine.Une salle accueillera aussi des grands chefs en "résidence" qui, sur des thèmes précis (pays, produits), pourront partager leur talent et faire goûter leurs petits plats aux visiteurs.

Portée par la ville et la métropole, avec 2 millions d'euros chacune, et par le mécénat à hauteur de 10,5 millions, la cité adossée aux nouvelles Halles de Lyon doit ouvrir 7 jours sur 7 à partir de "fin septembre, début octobre", a précisé M. Kimelfeld. L'entrée sera de 12 euros par adulte mais il faudra s'acquitter du double pour participer aux séances de dégustation proposées par les chefs.

Cet article a été publié par l'AFP le 29 janvier 2019.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque