L’homme de Neandertal retrouve sa face

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 septembre 2000 - 141 mots

Des archéologues ont découvert le visage de l’homme de Neandertal parmi 50 ossements préhistoriques trouvés dans la vallée éponyme, à l’ouest de Düsseldorf.

Les os du visage sont ceux de la boîte crânienne de l’homme de Neandertal, découvert à cet endroit en 1856 et dont l’exhumation avait permis de porter un nouveau regard sur l’évolution humaine. Les fragments d’humérus, de tibia et de cubitus mis au jour l’an dernier sur le même site sont encore en analyse. Ils pourraient appartenir à une femme de Neandertal ou à une forme très ancienne de l’Homo sapiens moderne. Dans cette hypothèse, la découverte établirait à 44 000 ans la présence d’ancêtres de l’homme moderne sur le continent. Après avoir servi de casse pendant des dizaines d’années, le site devrait bientôt être réhabilité comme un des lieux archéologiques les plus importants pour l’histoire de l’humanité.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°111 du 22 septembre 2000, avec le titre suivant : L’homme de Neandertal retrouve sa face

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque