Fréquentation

Les touristes ont boudé les musées londoniens cet été

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 5 septembre 2012 - 341 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

LONDRES (ROYAUME-UNI) [05.09.12] - Les Jeux Olympiques ont refroidi les ardeurs des amateurs de culture. Les musées londoniens enregistrent de fortes baisses de fréquentation en juin, juillet et août.

Un des arguments majeurs avancés par les promoteurs des Jeux Olympiques, sont les retombées touristiques sur le pays organisateur. Cela ne semble pas être toujours vrai en ce qui concerne le monde de la culture.

Si les efforts de Boris Johnson, le maire de Londres pour placer les Jeux Olympiques de sa ville sous le signe de la culture, ont occasionné de nombreux événements, les visiteurs ne se sont pas précipités dans les musées de la capitale anglaise. Les exemples fournis par Museum Association ne manquent pas : La National Gallery a vu sa fréquentation baisser de 40 % par rapport à l’été dernier. Le British Museum a enregistré une baisse de presque 170 000 visiteurs en juin. La National Portrait Gallery a accueilli 58 000 visiteurs de moins en juin qu’en 2011. Même chose pour le Natural History Museum qui a rapporté une baisse de près de 8 000 visiteurs pour les mois de juin et juillet.

Afin d’enrayer la baisse, le National Maritime Museum a modifié ses horaires d’ouvertures. Malgré cette initiative, l’institution a enregistré une baisse de 11 000 visiteurs en juillet. On observe cependant une hausse de 63 000 visiteurs en juin.

Mais tous les musées ne sont pas à la même enseigne. Le musée local de Much Wenlock dans la région du Shropshire a affiché une hausse de plus de 9 000 visiteurs, soit trois fois plus de visites qu’il n’en enregistre habituellement. La raison de cette affluence inhabituelle ? Much Wenlock est souvent considérée comme le berceau des Jeux Olympiques modernes. C’est là qu’en 1850, le docteur William Penny Brookes a organisé les Jeux Olympiques de Wenlock, qui connurent un tel engouement qu’ils furent organisés à l’échelle nationale quelques années plus tard. On dit que Pierre de Coubertin, qui rencontra le docteur Brookes s’inspira de ces jeux pour faire renaître en 1896 les Jeux Olympiques d’Athènes.

Légende photo

Much Wenlock Museum - source www.muchwenlockguide.info

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque