Vendredi 20 septembre 2019

Vol

Le voleur du Rembrandt remis en liberté

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 juin 2014 - 251 mots

AIX-EN-PROVENCE [17.06.14] – L’homme qui s’était accusé du vol d’un Rembrandt, dérobé 15 ans plus tôt au Musée de Draguignan, a été remis en liberté le 4 juin 2014 par la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

L’homme de 43 ans originaire du Lot-et-Garonne qui avait avoué le vol de « L’enfant à la bulle de savon », de Rembrandt, dérobé au Musée de Draguignan en 1999, a été remis en liberté le 4 juin 2014. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a tout de même ordonné une caution de 20 000 euros et soumis le voleur à un contrôle judiciaire, « lui interdisant de se rendre dans tout lieu d’exposition d’œuvres d’art », selon l’AFP. L’homme s’était rendu à la gendarmerie de Marmande le 19 mars 2014, après que deux individus aient été interpellés en possession de l’œuvre, qu’ils s’apprêtaient à revendre. Relâché, dans un premier temps, l’habitant du Lot-et-Garonne avait finalement été mis en examen le 26 mai 2014 pour « recel et association de malfaiteurs ».

Il s’était laissé enfermer dans le musée de Draguignan la nuit du 13 juillet 1999, profitant des bruits de la fête nationale qui couvraient le son de l’alarme pour dérober le Rembrandt, estimé à 20 millions de francs à l’époque du vol. Il avait ensuite conservé l’œuvre à son domicile pendant 15 années avant de la céder aux deux receleurs présumés moyennant un chèque de 40 000 euros. Selon son avocat, le voleur repenti se serait fait escroquer, et aurait cru que le tableau allait être restitué.

Légende photo

Rembrandt (1606-1669) - L’enfant à la bulle de savon - 60 x 49 cm - Musée municipal Art et Histoire - Draguignan

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque