Musée

Le Musée Toulouse-Lautrec d’Albi ferme pendant 3 mois pour sa dernière phase de rénovation

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 janvier 2012 - 272 mots

ALBI

ALBI [04.01.12] - Avant de dévoiler des salles entièrement rénovées, le Musée Toulouse-Lautrec à Albi a fermé ses portes le 2 janvier 2012 pour une durée de 3 mois. Commencés en 2001, les travaux ont déjà permis de créer un auditorium et un nouvel espace de 470 m2 dédié aux expositions temporaires. Cette dernière phase est consacrée à la mise en place d’une nouvelle muséographie proposant un parcours à deux vitesses.

Le palais de la Berbie à Albi, qui héberge le Musée Toulouse-Lautrec - © photo Vincent Ruf
Le palais de la Berbie à Albi, qui héberge le Musée Toulouse-Lautrec.

Depuis 11 ans, le Musée Toulouse-Lautrec à Albi poursuit un vaste programme de rénovation. Après l’aménagement de 470 m2 d’espaces supplémentaires, la création d’un auditorium et d’un espace pédagogique et la rénovation du Palais de la Berbie, le musée redéploie aujourd’hui ses collections selon une nouvelle muséographie. A partir d’avril 2012, le 1er étage sera consacré à Toulouse-Lautrec tandis que le 2e abritera les collections d’art moderne. Les visiteurs pourront choisir entre deux parcours, l’un chronologique et l’autre thématique. Parmi les nouveautés, l’ouverture d’une salle archéologique dévoilant des pavements du XIIIe siècle.

Le Musée Toulouse-Lautrec a été créé en 1922 dans le Palais de la Berbie, ancienne résidence des archevêques d’Albi, suite au legs des parents de l’artiste. Il compte 1 000 œuvres du peintre post-impressionniste, la plus importante collection au monde. Sa fréquentation est en constante augmentation ( 11 % pour 2011) notamment depuis que la ville a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa conservatrice Danièle Devynck, interrogée par La Dépêche, espère un regain de visiteurs dès la réouverture. D’ores et déjà, 2 expositions temporaires sont prévues pour occuper les nouveaux espaces : la première consacrée aux estampes japonaises en mai et la seconde à l’affichiste Jules Chéret à l’automne.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque