Dimanche 19 janvier 2020

Vandalisme

Le conflit libyen menace le site antique de Leptis Magna

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 11 juillet 2011 - 236 mots

PARIS [11.07.11] – Selon l’organisation Patrimoine sans frontières, dont le siège est à Paris, le site archéologique de Leptis Magna est menacé par le conflit en Libye. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, ce site servirait de cache d’armes aux forces du dirigeant Mouammar Kadhafi.

A Paris, l’organisation Patrimoine sans frontières, créée avec le soutien du ministère français de la Culture, annonçait le 7 juillet 2011 que le site antique de Leptis Magna était en danger. Situé près de Khoms, à 120 kilomètres de Tripoli, ce « témoignage unique de l’urbanisme de l’époque et de l’architecture romaine nord-africaine » est menacé par le conflit en Libye.

Dans l’ouest de la Libye, les rebelles libyens ont lancé une offensive contre les forces loyales au dirigeant Mouammar Kadhafi. Les rebelles sont soutenus par des frappes de l’Otan. Or, les affrontements entre ces dernières et les forces de Kadhafi se déroulent à 40 kilomètres seulement des vestiges archéologiques de Leptis Magna.

L’ONG Patrimoine sans frontières craint que le site soit bombardé. Car, selon elle, les forces de Kadhafi y cacheraient des armes. Elle a donc rappelé la demande formulée en mars dernier par la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. Cette dernière avait alors prié la Libye et les forces armées de la coalition « que les opérations militaires soient effectuées dans le respect de la Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé ».

Légende photo

Leptis Magna - Théâtre - Source Wikimedia

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque