Vendredi 24 janvier 2020

Histoire

Le Bode Museum retrouve 44 trésors de l’art antique disparus depuis la 2e Guerre mondiale

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 février 2012 - 342 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [08.02.12] - 44 objets d’art antique, pour la plupart égyptiens, ont été restitués au Bode Museum de Berlin, le 6 janvier 2012. Volés par l’Armée rouge à la fin de la 2nde Guerre mondiale, ils avaient été rendus à l’Allemagne en 1958 mais placés dans une mauvaise institution - le musée égyptien de l’université de Leipzig - et oubliés dans une réserve. Parmi eux se trouvent 4 précieuses lampes à huile en terre cuite provenant de la ville d’Abou Mena près d’Alexandrie.

« C’est un grand coup de chance », selon Hermann Parzinger, président de la Fondation pour l’héritage culturel prussien, qui gère les musées de Berlin. Des étudiants-chercheurs ont retrouvé dans les réserves du musée égyptien de l’université de Leipzig 44 objets d’art antique, appartenant au Bode Museum et disparus depuis la Seconde Guerre mondiale. Ce sont principalement des objets de la vie quotidienne (vases, statuettes) datés entre les IVe et VIIe siècles et retrouvés dans la ville sainte paléochrétienne d’Abou Mena, près d’Alexandrie. 5 artefacts proviennent également de l’ex-Empire romain d’occident, notamment une lampe à huile en métal décorée de motifs chrétiens.

Durant la 2nde Guerre mondiale, une grande partie des 6 600 objets de la collection byzantine du Bode Museum a été cachée dans un bunker et dans une mine de sel autrichienne pour échapper aux bombardements. Après la défaite du Troisième Reich, 400 œuvres ont été récupérées par les alliés occidentaux et rendues au musée. On pensait que les autres avaient disparu dans un incendie. En réalité, l’Armée rouge avait emporté plus de 3 000 objets, comme butin de guerre, en URSS. En 1958, elle en a restitué quelques-uns à l’Allemagne mais, faute d’une liste d’inventaire précise, certains se sont retrouvés affectés dans d’autres musées, comme ici à Leipzig.

Aujourd’hui 1 600 artefacts sont toujours portés disparus. Fort de cette découverte, Hermann Parzinger souhaite lancer une grande campagne de recherche dans les collections archéologiques des musées allemands. Quant aux 44 pièces, restituées le 6 février 2012, elles seront exposées au Bode Museum jusqu’au 25 mars avant de rejoindre la collection permanente.

Légende photo

Salles d'exposition du Musée d'art byzantin de Berlin (le Bode Museum) - © photo Dalbera - 2011 - Licence CC BY 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque