Samedi 21 septembre 2019

Rénovation

Chaillot fait peau neuve

Le Journal des Arts

Le 5 mai 2014 - 715 mots

Le Théâtre national de Chaillot entame sa rénovation, tandis que le Musée de l’Homme s’apprête à rouvrir : la colline devrait se réveiller.

PARIS - Le Palais de Chaillot est en train de subir une refonte sans précédent des établissements qu’il abrite. Le Théâtre national de Chaillot (TNP) a présenté le 28 avril le chantier de rénovation qui devrait intervenir selon un calendrier serré, afin de ne pas pénaliser les activités de l’établissement. « Quand on voit le nombre d’études de faisabilité, je comprends le désespoir des différents directeurs successifs », a confié Michèle Kergosien, chef de la mission du conseil architectural au ministère de la Culture, lors de la présentation de ce projet tant attendu. Après des années d’atermoiements, le programme définitif est ambitieux et devrait résoudre en partie les problèmes structurels de ce dédale souterrain construit sous les dalles des jardins du Trocadéro, pont entre les deux ailes du Palais. La première des solutions trouvées pour redonner de la cohérence consiste en un retour aux sources : l’entrée du TNP sera intervertie entre la place du Trocadéro et la place de Varsovie, en face de la tour Eiffel. C’était l’accès au théâtre conçu par les architectes à l’origine lors de l’Exposition universelle en 1937, jusqu’en 1951. Ce retournement devrait surtout permettre au public de découvrir des espaces souvent fermés alors que leur intérêt patrimonial est indéniable : la galerie des Nabis, qui contient des fresques de Bonnard et Vuillard, et la salle des Quatre-Colonnes. Les toiles de Gustave Jaulmes et Ker-Xavier Roussel devraient bénéficier d’une restauration, un rapport de 2013 ayant pointé la nécessité d’une intervention d’urgence. L’agrandissement de la salle Gémier se fera dans l’emprise des murs du théâtre, en creusant en profondeur.

« Citadelle imprenable »
Un puits de 23 mètres pour un monte-charge fonctionnel, trois tunnels percés dans la colline, une rampe donnant sur l’avenue Wilson et deux ascenseurs pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux espaces : la « citadelle imprenable », selon l’expression de l’architecte Vincent Brossy chargé du projet, sera modernisée en fonction des besoins d’accessibilité et de sécurité requis. L’architecte est déjà intervenu sur la remise aux normes du dôme de la Comédie-Française et la rénovation du Musée Georges-de-La Tour à Vic-sur-Seille (Moselle).

L’enveloppe des travaux, pour un chantier de cette importance, est restreinte : le budget global, financé entièrement par le ministère de la Culture, propriétaire des lieux, est estimé à 20 millions d’euros. Durant les vingt et un mois que dureront les travaux, il faudra creuser les carrières de calcaire de la colline, soulever les dalles de la terrasse du Trocadéro côté jardins, percer la façade dans l’avenue Wilson. Pendant ce temps, le théâtre continuera de fonctionner jusqu’à la réouverture complète du site en septembre 2016.

À Chaillot, le théâtre n’est pas seul à subir une cure de jouvence. Dans l’aile ouest, le Musée de l’Homme, fermé depuis 2009, devrait rouvrir ses portes entièrement rénové en octobre 2015. Le musée, dirigé par le Muséum d’histoire naturelle, sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, sera constitué d’un laboratoire de recherche et d’espaces d’exposition interrogeant la notion d’humanité. Dans la même aile, le Musée de la marine, sous la tutelle du ministère de la Défense, peine à attirer les visiteurs ces dernières années en raison d’une muséographie quelque peu datée. Il entame lui aussi sa mue. Ses réserves seront transférées en région parisienne tandis que le musée lui-même sera intégralement revu en 2017. Dans l’aile est, la Cité de l’architecture et du patrimoine a accueilli 513 000 visiteurs en 2013 sur l’ensemble de sa programmation, un chiffre en hausse de 40 % par rapport à 2012 et un record depuis son ouverture en 2007.

Il était temps que le Palais de Chaillot devienne une priorité dans les travaux de rénovation envisagés par les différents ministères de tutelle. Un rapport de l’Inspection générale des affaires culturelles daté de septembre 2012 portant sur la Cité de l’architecture pointait une gestion fragmentée du Palais, tout en affirmant que « la rénovation du Palais de Chaillot constitue la dernière pièce d’un programme d’entretien des grands monuments parisiens confiés au ministère de la Culture et de la Communication ». Pour cela, il faudra encore attendre quelques années, le Musée de la marine devant rouvrir après travaux à l’horizon 2020.

Légende photo

Les fresques de Jaulmes au Théâtre National de Chaillot, Paris. © Photo : Patrick Berger.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°413 du 9 mai 2014, avec le titre suivant : Chaillot fait peau neuve

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque