Vendredi 23 février 2018

794 -1994

Bon anniversaire, Francfort !

Le Journal des Arts

Le 15 juin 2010

Pour fêter ses 1 200 ans, la ville présente sa cathédrale restaurée et organise de nombreuses manifestations.

FRANCFORT - C’est par toute une série de manifestations que la ville s’apprête à fêter ses 1 200 ans d’existence. Le nom de Franconofurd apparaît, en effet, pour la première fois dans un document officiel en l’an 794, lors d’une donation de Charlemagne. La célébration de cet anniversaire coïncide avec l’achèvement des travaux de restauration de la cathédrale – travaux qui ont duré trois ans et dont le coût s’est élevé à plus de 30 millions de marks (environ 102 millions de francs) – et donnera lieu à toute une série de manifestations.

La restauration de la cathédrale
Endommagée par les bombardements du 28 mars 1944, l’intérieur de la cathédrale a été entièrement rénové et les couleurs originales, datant du Moyen Âge, nettoyées. Une cinquantaine d’œuvres, dont le maître-autel, le groupe gothique tardif de la Crucifixion de Hans Backoffen et les vitraux modernes de la chapelle, lieu de couronnement des empereurs, ont également été restaurées. La ville a mobilisé toutes ses ins­titutions pour remédier à une situation financière précaire : la société Frankfurt Projekte GmbH, fondée à cette occasion, a multiplié les initiatives, et rassemblé les sponsors pour réaliser un programme qui s’étendra sur toute l’année 1994.

De multiples expositions
L’exposition "794, Charlemagne et Francfort" sera présentée au Historisches Museum. Le thème central en sera le synode convoqué par l’Empereur qui, en séjournant sept mois dans cette ville, en a fait pour une brève période le centre du monde occidental.
L’exposition "Ffm 1 200. Traditions et perspectives d’une ville", fruit de la collaboration de tous les musées de la ville, tentera, avec ses dix sections, d’affirmer la tradition libérale de cette ville commerciale, centre d’échanges entre la Baltique et la Méditerranée depuis 1150.

Le rapport entre Goethe (né à Francfort) et l’art, sera traité dans l’exposition "Goethe et l’art figuratif", organisée par la Schim, avec des œuvres de Raphaël, Lorrain, Füssli, Caspar David Friedrich, Turner, pour ne citer que les plus célèbres.

Parmi les autres expositions prévues, l’institut Städel présentera des œuvres d’artistes qui ont étudié, enseigné ou simplement séjourné à Francfort ; le Musée d’Art contemporain rappellera l’origine de ses collections, avec l’acquisition de la collection privée Ströber. Enfin, le Frankfurter Kunstverein ouvrira ses portes aux galeries de la ville, qui présenteront des œuvres d’art internationales exécutées à partir de 1945.

Historisches Museum : \"794. Charlemagne et Francfort\", 18 mai-28 août 1994
Schirn Kunsthalle : \"Goethe et la peinture\", 20 mai-7 août 1994
\"Ffm 1 200. Traditions et perspectives d’une ville\", mai-août 1994
Frankfurter Kunstverein : Expositions de galeries, du 1er au 10 septembre 1994.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Bon anniversaire, Francfort !

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque