Lundi 17 décembre 2018

Architecture

Après la polémique, le label

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 12 décembre 2016 - 171 mots

PATRIMOINE - De la Maison de la radio inaugurée par le général de Gaulle au musée du Quai Branly-Jacques Chirac, les édifices témoignant des grands travaux des présidents de la Ve République ont suscité de vives polémiques en leur temps.

Le Centre Pompidou, l’Opéra Bastille et la Bibliothèque nationale de France ont été de loin les plus décriés tant par leur architecture que par leurs coûts. L’Institut du monde arabe, la Cité des sciences et de l’industrie, le Parc de la Villette, le ministère de l’Économie et des Finances, la Grande Arche de la Défense et la Cité de la musique n’ont pas été davantage épargnés. Ces dix équipements publics ont reçu le label Patrimoine du XXe siècle, attribué par le ministère de la Culture. Pour la ministre Audrey Azoulay, cela témoigne « de l’engagement de l’État dans les politiques architecturales et d’aménagement du territoire sous la Ve République », mais surtout de visions et de choix affirmés par Georges Pompidou, François Mitterrand et Jacques Chirac, souvent contre vents et marées.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°697 du 1 janvier 2017, avec le titre suivant : Après la polémique, le label

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque