Dimanche 9 décembre 2018

Ouverture d’un espace d’exposition temporaire d’art à l’aéroport Roissy

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 17 janvier 2013 - 628 mots

PARIS-ROISSY [17.01.13] - L’Espace Musées a été inauguré le 16 janvier 2013 dans le terminal le plus luxueux de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Durant six mois, ce dernier présente des œuvres d’Auguste Rodin dans une exposition intitulée « Les ailes de la gloire ».

Vider ses poches, ôter sa ceinture, passer sous le rayon laser… il faut montrer patte blanche pour accéder au Hall M du Terminal 2 de l’aéroport de Roissy et à son espace duty free qui invite à une dernière séquence de lèche-vitrine avant embarquement.

Les passagers en partance pour l’Amérique ou l’Asie se promènent de cafés en boutiques. Les enseignes de Cartier, Dior ou la Maison du Chocolat résonnent comme autant de symboles d’un luxe parisien. Dans ce hub consacré à « l’excellence française » selon les mots d’Aéroports de Paris (ADP), il ne manquait que la touche artistique.

C’était avant « Espace Musées », ouvert en toute discrétion pour cause de retard dans les travaux le 15 décembre et inauguré le 16 janvier 2013. L’Espace Musées accueillera deux expositions thématiques par an. Son chargé de programmation, Serge Lemoine, ancien Président d’Orsay et conseiller d’Artcurial, inaugure les lieux avec Auguste Rodin, un artiste à l’audience internationale, à l’image de l’aéroport qui accueille chaque année 60 millions de passagers. Au croisement des deux galeries constituant l’exposition, L’Age d’Airain (1877) couve du regard les cinquante plâtres et bronzes, éditions tirées par le musée Rodin lui-même.

Oeuvres évoquant l’envol (Génie prenant son essor, Les Bénédictions ou les Gloires), citations de Rodin vantant les aéroplanes, l’exposition intitulée « Les ailes de la gloire » file la métaphore de l’aviation, présentant l’œuvre du sculpteur comme « un défi permanent de la loi de la gravité et de la pesanteur ». Vitrines et barrières se dressent dans une scénographie sobre aux tons anthracites et blancs, conçue par Hubert Le Gall, à qui l’on doit notamment la scénographie d’ « Odilon Redon » ou de « Claude Monet » au Grand Palais. Les oeuvres étant protégées dans des caissons, il n’y a pas de gardiens. Au fond de la galerie, c’est un Rodin plus terrestre que l’on peut admirer. Têtes, mains, et corps se rencontrent autour de l’emblématique Penseur (1882).

Selon une étude publiée en 2011 sur le site web de CNN consacré aux voyages, l'aéroport de Roissy est le plus décrié au monde. Son directeur de marketing, commerce et communication, Pascal Bourgues, espère bien qu’Espace Musées va redorer l’image des lieux, en mettant en lumière ce Terminal 2, plus moderne et luxueux que les autres, qui voit défiler chaque année plus de 500 000 visiteurs. La directrice du musée Rodin, Catherine Chevillot, espère quant à elle qu’une découverte à l’aéroport de l’œuvre du sculpteur incitera les touristes à visiter l’institution parisienne.

C’est à Francis Briest, co-directeur de la maison de ventes Artcurial et François Rubichon, ancien Président-directeur général d’ADP, que l’on doit cette initiative d'Espace Musées. Si ADP finance les espaces aux seins du Terminal, un fonds de dotation présidé par Briest se charge du prêt et du transport des oeuvres. Les musées sont quant à eux exemptés de dépenses. Plus loin dans le Terminal 2, les voyageurs peuvent se faire masser dans la boutique Be Relax dirigée par les deux fils de Francis Briest.

Plusieurs représentants du musée Maillol étaient présents à l’inauguration. Prendront-ils la succession du musée Rodin dans six mois ? Serge Lemoine assure en tout cas que le prochain musée qui prêtera ses oeuvres sera un musée parisien. Il confie qu’il réfléchit aussi à une exposition articulée autour de prêts du château de Versailles.

A deux pas de là, des touristes américains achètent un ballotin de macarons Ladurée, popularisés par le film « Marie-Antoinette » de Sofia Coppola. « L’excellence française » a de beaux jours devant elle.

Légende photo

Aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle - © Photo Hide-sp - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque