Éditorial

Un « think tank » pour la Culture

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 20 janvier 2009

La culture avait jusqu’ici été épargnée. Le 13 janvier, Nicolas Sarkozy a remis les pendules à l’heure lors de ses vœux présentés aux acteurs de la culture à Nîmes.

L’omnipotent président de la République a repris lui-même les choses en main en annonçant la création d’un « Conseil pour la création artistique », qu’il coprésidera avec la ministre de la Culture, Christine Albanel. Cette nouvelle instance sera animée par Marin Karmitz, parce que, comme l’a souligné le chef de l’État, « en matière de création, [il] est quelqu’un qui sait de quoi il parle, son expérience et son parcours en attestent ».

Quel sera le rôle de cette nouvelle instance ? Son contour n’a pas été précisé, mais sa mise en place prouve en tout cas que le président de la République n’est pas satisfait des outils dont le ministère dispose déjà, ni de la créativité dont font montre ses membres. Il s’agira en tout état de cause d’un think tank comme la culture en a rarement connu. Marin Karmitz, qui n’a jamais été classé parmi les sarkozystes, a pris les choses à bras-le-corps, et s’est mis d’emblée au travail. Connu pour son indépendance, il a rapidement déclaré qu’il entendait lui-même choisir la quinzaine de membres composant ce conseil, dont les noms devraient être connus dans les jours qui viennent. Il s’agira de « gens qui font, chacun dans leur domaine, les choses autrement », comme nous l’a précisé le producteur.

Entend-il mieux répartir les subventions ? « Non, répond Marin Karmitz, il s’agira de définir la politique de la culture et non pas de gestion de la culture. » En d’autres termes, apporter la vision dont le ministère de la Culture manque cruellement. On comprend pourquoi la création de ce conseil n’a pas tardé à faire grincer des dents Rue de Valois. Aussi, quelles que soient les idées qui sortiront de ces réunions animées par Marin Karmitz, et auxquelles participera Nicolas Sarkozy, qui n’est pourtant pas considéré comme un fin connaisseur de la culture, on peut imaginer qu’elles seront accueillies fraîchement du côté du Palais-Royal…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°295 du 23 janvier 2009, avec le titre suivant : Un « think tank » pour la Culture

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque