Vendredi 15 janvier 2021

Paris conquérant

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 15 mars 2011 - 334 mots

Il n’est pas rare d’entendre nos compatriotes, surtout à l’étranger, se plaindre de la situation de l’art dans notre pays. Tout n’est évidemment pas rose, et le ministère de la Culture semble en être conscient, lui qui vient de lancer un grand « brainstorming » avec les « entretiens des arts plastiques », enièmes tables rondes de professionnels qui, espérons-le, déboucheront cette fois-ci sur des mesures concrètes. Mais s’il est un point tout de même où Paris brille sur le plan international, c’est bien celui de son offre d’expositions. Ces derniers mois, nos institutions nous ont gratifiés d’événements majeurs, dans tous les registres, de « Monet » à « Basquiat ». Et ils ont eu raison, puisque le public a répondu présent avec respectivement 913 064 et 352 000 visiteurs pour ces deux derniers.  Le printemps s’annonce tout aussi passionnant avec des expositions à Paris aussi éclectiques que « Dogon » au Musée du quai Branly, « Van Dongen » et « General Idea » au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, « Manet » à Orsay, « Nature et idéal : le paysage à Rome, 1600-1650 », « Aimé Césaire » et « Odilon Redon » au Grand Palais, ou « Morellet » au Centre Pompidou. En comparaison, les musées américains font pâle figure.
La semaine de la foire d’art moderne et contemporain l’Armory Show, qui s’est déroulée début mars, constitue d’ordinaire l’un des temps forts de la saison new-yorkaise. Cette année, du Guggenheim Museum au Metropolitan Museum of Art, en passant par le Museum of Modern Art, les institutions ont privilégié des expositions temporaires de petites dimensions et construites principalement à partir de leurs propres collections. Les raisons en sont claires : face au retrait des mécènes, les musées doivent aujourd’hui privilégier des projets à petit budget et n’ont plus les moyens d’accueillir tout au long de l’année des « blockbusters ». New York a incontestablement perdu de sa superbe et c’est d’autant plus flagrant face à un Paris conquérant.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°343 du 18 mars 2011, avec le titre suivant : Paris conquérant

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque