Dimanche 23 février 2020

Voir la Bible en peinture

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 20 janvier 2016 - 154 mots

Étude - L’historien Pierre Gibert propose ici d’analyser la lecture qu’ont faite les artistes de la Bible afin de la transposer en peinture, en se concentrant sur la période du Cinquecento en italie, de Brunelleschi au Caravage.

Plus qu’un livre sur l’iconographie des œuvres de la Renaissance, l’auteur étudie comment s’effectue le passage du texte écrit à sa représentation plastique, dans le contexte particulier de l’avènement de l’imprimerie qui permet une large diffusion du livre sacré et qui entraîne de vifs débats afin d’établir un texte définitif. La période est aussi marquée par les réformes religieuses qui imposent leur vision. Ainsi, « toute représentation plastique d’un passage biblique induit nécessairement l’exercice exégétique », c’est-à-dire son interprétation face à des ambiguïtés ou des silences du récit, et au regard du contexte géographique, religieux, politique, comme de la liberté de l’artiste. C’est précisément cela qui intéresse cet ouvrage exigeant et passionnant qui demande une lecture attentive.

Pierre Gibert, Quand les peintres lisaient la Bible, Bayard, 304 p., 29,90 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°687 du 1 février 2016, avec le titre suivant : Voir la Bible en peinture

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque