Une aventurière des mers

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 décembre 2008

Décédée presque centenaire lors de la nuit de Noël 97, Anita Conti a été dans les années trente la première femme à embarquer sur les légendaires terre-neuvas pour des campagnes de trois à sept mois.

Infatigable aventurière des mers, insatiable découvreuse, elle a raconté dans des livres ses périples de Conakry au Groenland, du Portugal à la Norvège, de l’Irlande au Japon… Ses photographies – 40 000 clichés – étaient en revanche inédites jusqu’à la publication de cet ouvrage et l’exposition actuellement présentée au Musée du Bateau, à Douarnenez. Anita Conti a photographié sans relâche, en plein soleil comme en pleine tempête ; aucun geste des pêcheurs, aucune manœuvre des marins ne lui ont échappé. Ses images, dont la beauté et la poésie dépassent le seul document, prouvent à quel point elle était proche et admirait ce monde d’hommes.

Anita Conti, photographe, éditions Revue noire, 160 photographies, 192 p., 272 F jusqu’au 30 juin, 340 F ensuite. ISBN 2-909571-35-1

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°61 du 22 mai 1998, avec le titre suivant : Une aventurière des mers

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque