Un raz-de-marée d’éditions sur Hokusai

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 18 décembre 2014 - 652 mots

Artiste prolifique à l’œuvre monumentale, Katsushika Hokusai (1760-1849) fait, cet hiver, le bonheur des éditeurs qui l’inscrivent, ou le réinscrivent, à leur catalogue. Sélection de quelques incontournables.

L’intégrale de « La manga »
Carnets - La Manga, commencée en 1814 par Hokusai, est un ensemble de recueils de milliers de croquis sur les activités humaines, la faune, les dieux et les paysages qui compte quinze carnets. Ils sont publiés ici dans leur intégralité, dans le respect des premières éditions : nuance des trois couleurs, sens de lecture japonais et suite originelle des volumes. L’intérêt de cette belle publication réside également dans les commentaires qui accompagnent chaque planche.
Hokusai, La Manga, commentée par Matthi Forrer, Hazan, 2 volumes de 450 p. chacun, 1 000 reproductions en couleurs, 57 €.

Un texte toujours d’actualité
Monographie - L’historien de l’art allemand Woldemar von Seidlitz était un spécialiste de l’art japonais, disparu en 1922. Cette compilation de textes consacrés à Hokusai reste une simple mais cependant excellente introduction au travail de l’artiste japonais, facile d’accès et plongeant le lecteur du XXIe siècle au temps de la découverte de l’artiste en Europe. Elle est accompagnée de nombreuses reproductions d’estampes et de peintures.
Woldemar von Seidlitz et Dora Amsden, Hokusai, Eyrolles, 192 p., 21,90 €.

Le catalogue du Grand Palais
Catalogue -
Si l’exposition du Grand Palais manque assurément d’informations pour un visiteur occidental, le riche catalogue s’avère un excellent allié pour entrer dans l’art du maître, et celui du Japon en général. Après une longue biographie puis des essais consacrés aux domaines dans lesquels l’artiste excelle, le catalogue des œuvres comprend des notices détaillées ainsi que des commentaires sur le contenu ou le contexte de création des plus remarquables.  V. Du.
Laure Dalon, Nagata Seiji, Mika Negishi, Atsuko Okuda et Makoto Takemura,
Hokusai, RMN, 416 p., 50 €.

L’autre catalogue…

Catalogue - Le catalogue de l’exposition Hokusai à Berlin en 2011 est enfin traduit en français. Dirigé par Nagata Seiji, spécialiste de l’artiste et commissaire de l’actuelle exposition du Grand Palais, cet ouvrage constitue une monographie incontournable pour qui veut comprendre celui qui se cacha sous une centaine de noms et de pseudonymes différents : sa vie, son travail et son influence sur le « japonisme » en Europe. Son catalogue chronologique des œuvres en fait une référence incontournable.
Sous la dir. de Nagata Seiji, Hokusai, Éditions Prisma, 448 p., 42 €.

Un Goncourt pour Hokusai
Ecrit - Fasciné par l’art japonais, découvert en Europe au milieu du XIXe siècle seulement, Edmond de Goncourt publie la première monographie d’Hokusai en français avec l’aide du Japonais Hayashi Tadamasa, un ami de Monet et de Degas. Cette réédition reprend celle définitive de 1922 et non la toute première publiée dès 1896.
Edmond de Goncourt, Hokusai, L’art japonais au XVIIIe siècle, Les éditions de Paris/Max Chaleil, 206 p., 16,50 €.

L’architecture d’Hokusai
Essais - Dans le volume cinq de ses Manga, Hokusai s’intéresse à l’architecture au point d’en faire l’unique sujet, chose rare dans l’art japonais où celle-ci sert principalement de cadre au motif principal. Vingt ans plus tard, en 1836, il poursuit ce travail dans un recueil intitulé Livre de dessins pour artisans. Nouveaux modèles. Ces deux livres sont reproduits et commentés à la fin de l’ouvrage qui présente également cinq essais passionnants sur le thème.
Sous la dir. de Jean-Sébastien Cluzel, Hokusai, ce vieux fou d’architecture, Seuil/BnF, 280 p., 29 €.

La (télé)vision d’Hokusai
Documentaire - Les mouvements de caméra et le choix de Fabrice Luchini pour la voix off n’étaient sans doute pas indispensables. À part cela, ce film, qui donne la parole aux spécialistes japonais, parvient à dresser un portrait intéressant du peintre Hokusai nettoyé de la vision japonisante européenne. S’il ne s’agit pas du meilleur documentaire de la collection « artistes » d’Arte éditions, on apprécie néanmoins de revoir en bonus le Palettes d’Alain Jaubert consacré à la vague d’Hokusai.
Visite à Hokusai, un film de Jean-Pierre Limosin, Arte éditions, 52 min, 20 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°675 du 1 janvier 2015, avec le titre suivant : Un raz-de-marée d’éditions sur Hokusai

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque