Guimet

Saisir Dvâravâti

Le Journal des Arts

Le 3 février 2009

En lien avec l’exposition « Dvâravâti, aux sources de l’art bouddhique en Thaïlande », qui se tient du 11 février au 25 mai, le Musée Guimet, à Paris, propose de suivre le Mékong pour découvrir cette région du Sud-Est de l’Asie : son histoire, ses religions, ses sociétés, mais aussi les formes de sa culture contemporaine.

Pour saisir Dvâravâti, ce royaume aux frontières historiques et géographiques encore floues (lire le JdA n°293, du 12 décembre 2008, p.7), le musée organise conférences, projections de documentaires et rétrospectives de cinéastes actuels en ouvrant les frontières, de la Thaïlande au Laos et à la Birmanie, territoires traversés par le Mékong et autour duquel s’est développé la grande civilisation. Dans cet état d’esprit, la conférence du 19 février, en inaugurant le cycle par l’étude du symbole bouddhique particulier de la Roue de la loi, abordera les frontières mouvantes mais aussi les particularités de l’art et des civilisations dans ce monde indianisé. Les conférences du 19 mars et du 2 avril sur le décor sculpté apporteront un éclairage supplémentaire à ces recherches. De la même manière, la série de documentaire sur les rites et croyances rendra compte d’une mosaïque de minorités ethniques  : les Mlabri sont un peuple nomade de tradition ancestrale vivant dans les forêts de Thaïlande ; les Akhas sont une ethnie tibéto-birmane de semi-nomades, chamanistes installée dans le nord montagneux ; les Mawkens, une tribu de nomades marins pêcheurs descendus jusque dans le sud… En traitant, au fil du temps, de la diversité culturelle thaïlandaise, issue ou non de Dvâravâti, ou de son territoire, le programme tente une approche élargie. La rétrospective de films parachève ce projet de découverte en parcourant l’histoire du cinéma thaïlandais, ses productions commerciales de qualité et ses créations indépendantes. Au-delà de l’exposition apparaît ainsi la volonté de comprendre plus globalement une culture, son histoire, ses influences et son identité.

« Au fil du Mékong », Auditorium Guimet, Musée national des arts asiatiques, 6, place d’Iéna, 75116 Paris, de février à juin 2009, réservation et information au 01 40 73 88 18, www.guimet.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°296 du 6 février 2009, avec le titre suivant : Saisir Dvâravâti

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque