Jeudi 19 septembre 2019

Philippe Piguet, Claude Monet à Giverny, la maison d’Alice

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 1 octobre 2010 - 149 mots

DVD - Monet a vécu 43 ans à Giverny et n’a eu de cesse d’aménager les lieux. Ce DVD raconte avec finesse la vie du maître, principalement de l’installation de la famille en 1883 à la disparition d’Alice Hoschedé en 1911.

La raison en est que l’auteur du film [et collaborateur de L’œil] est l’arrière-petit-fils d’Alice et Ernest et détient des documents de première main sur cette période, en particulier les lettres d’Alice. Admirablement lues par Marie-Christine Barrault, celles-ci nous font plonger dans l’intimité de celui qu’Alice appelle par son nom. On découvre un Monet ombrageux, obstiné, fuyant la compagnie des hommes, sauf celle de ses proches, obsédé par le choix du sujet et de la lumière. La combinaison des archives, des toiles et des images actuelles de Giverny construit un documentaire tout en délicatesse.

Philippe Piguet, Claude Monet à Giverny, la maison d’Alice, FTD/RMN, 52 minutes, 17 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°628 du 1 octobre 2010, avec le titre suivant : Philippe Piguet, <em>Claude Monet à Giverny, la maison d’Alice</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque