Jeudi 13 décembre 2018

Lectures croisées

Paris Upside Down

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 17 janvier 2017 - 316 mots

Parigramme publie simultanément deux ouvrages au profil différent mais au contenu complémentaire. Côté pile, Pierre Pinon signe un Atlas historique des rues de Paris, tandis que, côté face, Alain Clément et Gilles Thomas assurent la direction d’un Atlas du Paris souterrain.

Deux atlas ; deux styles. Le premier revendique clairement son caractère de beau livre avec ses proportions généreuses et sa maquette soignée, rythmée par des clichés en noir et blanc illustrant l’évolution de la physionomie de la Ville Lumière. Plus élégant que son homologue, il est aussi plus austère dans son ton. « Cet ouvrage veut retracer l’histoire des rues de Paris par ordre d’apparition », explique son auteur. Cet avertissement donne d’emblée la colorature sans fioriture des pages à venir. La première partie est ainsi consacrée à la typologie afin « d’éclairer la fonction comme le processus de formation des artères parisiennes ». Tandis que la seconde documente les principales étapes de la transformation de la cité depuis le XVe siècle. L’ouvrage, très synthétique, constitue une mine d’informations et une référence, mais s’adresse davantage à un lectorat averti ou passionné d’urbanisme qu’au grand public. Tout l’inverse de son cousin, qui explore les coulisses de Paris, cet inframonde alimentant tous les fantasmes. « Le Paris souterrain excite les curiosités tant il enferme de mondes insoupçonnables de la surface et inaccessibles au commun des mortels. » Et c’est justement le grand mérite de cet opus que de révéler ces lieux extraordinaires grâce à un dense reportage photographique et de nombreux, mais succincts, chapitres qui racontent l’incroyable intrication des multiples strates historiques de ce dédale de 300 km. L’atlas reflète parfaitement l’extraordinaire diversité des rues souterraines : cryptes médiévales, carrières d’exploitation de calcaire et de gypse, égouts, métro, les célèbres catacombes, mais aussi des bunkers et même des vestiges de brasseries. Un bel exercice de vulgarisation, servi par des textes clairs, mais très vivants car émaillés d’anecdotes.

A lire

 Pierre Pinon, Atlas historique des rues de Paris, Parigramme, 160 p., 39 €.
Alain Clément et Gilles Thomas, Atlas du Paris souterrain, Parigramme, 200 p., 22 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°698 du 1 février 2017, avec le titre suivant : Paris Upside Down

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque