Vendredi 23 février 2018

Noël numérique

L’ère du \"ludo-culturel\"

Le Journal des Arts

Le 13 novembre 2009

Seurat et l’univers du cirque, enquête policière à Versailles, illusions d’optique de M. C. Esher…, les cédéroms culturels prennent un coup de jeune.

Pédagogique, esthétique et musical : la réussite de Au cirque avec Seurat tient en trois mots. Encouragés par une interface haute en couleurs et une bande-son originale, les enfants ne devraient pas manquer de "s’instruire en s’amusant" en compagnie des personnages du tableau de Seurat (Frédéric Sorbier, RMN/Galli­mard Jeunesse/France Télécom Multimédia, PC/Mac, 249 F). Esher Interactif (Chêne/Hachette Li­vre, PC, 340 F) réunit plus de 600 constructions impossibles, imaginées par le graveur hollandais. Les amateurs de casse-tête en feront leur miel, à moins qu’ils ne préfèrent exercer leurs talents avec un "jeu d’aventure et de culture" : Versailles, complot à la cour du Roi soleil (direction éditoriale Textuel, RMN/Canal multimédia/Cryo, PC ou Mac, 349 F). Les personnages de l’intrigue sont modélisés en 3D, et chaque lieu peut être exploré du sol au plafond. En associant la consultation de notices documentaires à la recherche des indices, Versailles et sa cour deviennent rapidement familiers à l’utilisateur. Un résultat que n’atteint pas aussi bien Claude Villers raconte Louis XIV et Versailles (Arbo­res­cence, PC/Mac, 299 F).

Comme son nom ne l’indique pas, Photographie française/Parcours contemporains (Louis Mesplé, Afaa/CIM/Interactive Fiction, PC/ Mac, 299 F) rassemble 450 photographies réalisées par 90 photographes français (de Artinian à Zachmann) et étrangers vivant en France (Roversi, Salgado, Taha­ra…). Chacun d’entre eux est présenté via cinq images, assorties d’un commentaire et d’une biographie rédigée par leurs soins. Trois "parcours" thématiques complètent cette base de données, qui séduit par la qualité des photographies. Notre-Dame de Paris et la cathédrale de Reims sont minutieusement analysées à travers deux cédéroms (Siramédia, PC/Mac, 349 F), qui n’oublient rien de leur architecture, de leurs sculptures ni de leurs vitraux. Si ces deux volumes bénéficient d’une interface esthétique et de bonnes photographies, c’est loin d’être le cas d’Aux sources de l’Égyp­te ancienne (Les temps qui courent, PC/Mac, 349 F). Désir d’Orient est plus réussi : 204 tableaux sont le point de départ d’une évocation de l’Orientalisme au XIXe siècle (Les temps qui courent/Girau­don/Vi­suel 14 multimédia, PC/Mac, 349 F).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : Noël numérique

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque