Mary Cassatt en majesté

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 28 juin 2018 - 177 mots

Biographie -  Longtemps, Mary Cassatt n’a pas été reconnue à sa juste valeur. Elle cumulait plusieurs handicaps aux yeux des historiens de l’art traditionnels : non seulement c’était une femme, mais a fortiori une Américaine, à une époque où le mâle blanc parisien incarnait par essence l’avant-garde artistique.
Fort heureusement, la fortune critique de Mary connaît enfin un tournant bienvenu, car elle se voit gratifier d’une exposition monographique en France et de la publication d’une biographie de référence. Signé par Isabelle Enaud-Lechien, l’une des meilleures spécialistes de l’art anglo-saxon du XIXe siècle, ce livre concis et passionnant se dévore d’une traite. Malgré sa grande rigueur scientifique, cette biographie parvient à être vivante grâce aux nombreux extraits de lettres et aux citations qui la ponctuent. Sans fioriture mais plaisant à lire, cet ouvrage dépeint avec justesse l’univers dans lequel Mary évolue, ainsi que la trajectoire hors norme de cette artiste atypique et talentueuse, sans jamais verser dans l’hagiographie. On pourra simplement regretter l’absence totale d’illustrations.

Isabelle Enaud-Lechien,
Mary Cassatt, une Américaine chez les impressionnistes,
Somogy, 176 p., 15 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°714 du 1 juillet 2018, avec le titre suivant : Mary Cassatt en majesté

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque