Dimanche 22 septembre 2019

M. Poivert, La Photographie contemporaine

Instantané de la photographie contemporaine

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 24 août 2010 - 183 mots

Essai illustré. La photographie contemporaine : voici un bien vaste sujet qui semble difficile à appréhender sous une seule étiquette, tant ses pratiques, ses acteurs et ses usages sont divers, parfois opposés.

Michel Poivert, historien de l’art, spécialiste du médium, prévient d’emblée son lecteur dans l’introduction à son ouvrage de 2002 qu’il ressort aujourd’hui dans une version actualisée : « On s’autorisera à parler de la “photographie contemporaine” comme d’un nouvel objet historique alors même que ses contours restent flous, que le corpus demeure imprécis. » Et les frontières sont d’autant plus floues qu’elles sont mouvantes, comme celles qui séparent la photo de l’art contemporain, constate Poivert.

C’est l’un des mérites de cet essai illustré que de montrer la pluralité des photographies, en même temps que leur instabilité. Des polémiques suscitées par les clichés de Salgado à la mise en abîme de l’« événement » par Baudelaire, en passant par les expérimentations délibérément optiques de Dibbets, La Photographie contemporaine livre un instantané de son sujet. Comme une photo de la photo.

M. Poivert, La Photographie contem-poraine, Flammarion/CNAP, 240 p., 200 ill., 39 e.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°627 du 1 septembre 2010, avec le titre suivant : M. Poivert, <i>La Photographie contemporaine</i>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque