Mercredi 24 octobre 2018

Le mou et ses formes

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 1 avril 2004 - 321 mots

L’informe, le mou, l’horizontal, le combiné, l’éphémère, autant de révoltes de la matière venues bouleverser (si ce n’est vaincre) au xxe siècle, la statue dressée, taillée, coulée en une matière indiscutable, rigide et domptée par l’artiste. Saisissant la sculpture de ce siècle par le prisme de la matière, prétexte à l’examen d’un médium qui semble désormais vouloir s’abandonner à elle,  Maurice Fréchuret (actuel directeur du CAPC à Bordeaux) publie une version à peine modifiée de son Essai sur quelques catégories de la sculpture du XXe siècle paru il y a déjà dix ans. Le mode opératoire retenu par l’auteur suggère une typologie fragmentaire, contournant toute velléité de catalogage linéaire, pour risquer un ordonnancement transversal au mépris (souvent salutaire) des « ismes », chronologies et autres classifications de rigueur. À partir des longues analyses d’œuvres de Duchamp, Trois Stoppages-Étalon ; Pliant… de voyage ; Sculpture de voyage et Prière de toucher, Fréchuret détache les notions de hasard et d’élasticité des formes, élaborant ainsi des outils de lecture appliqués aux trois catégories détectées : entasser, laisser pendre et nouer. Entasser comme le fit Reiner Ruthenbeck au moyen de papier blanc en 1979. Laisser pendre comme le fit si souvent Oldenbourg et ses formes molles. Nouer, à l’image de Bruce Nauman et sa corde figée dans la cire en 1967.
Le premier critère révèle alors des proximités entre Michio Yoshihara, Ben, Jannis Kounellis, Robert Morris ou Richard Long, le deuxième rapproche Buren, d’Eva Hesse ou de Claude Viallat, et le dernier pointe quelques similitudes entre Christian Boltanski ou Christian Jaccard. L’hypothèse de regard avancée par l’auteur ose finalement – comme c’est souvent le cas dans l’interprétation de la sculpture – un décryptage qui fait la part belle aux seules décisions formelles, l’élasticité de la matière précédant ici tout autre propos esthétique.

Maurice Fréchuret, Le mou et ses formes : essai sur quelques catégories de la sculpture du xxe siècle, éditions Jacqueline Chambon, 2003, 25 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°557 du 1 avril 2004, avec le titre suivant : Le mou et ses formes

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque