Vendredi 19 juillet 2019

Livre

Roman

L’Amazone romaine

Par Marie Zawisza · L'ŒIL

Le 27 juin 2019 - 124 mots

« Elle a l’air terrible, rousse » – et, sans elle, des chefs-d’œuvre que nous admirons à Rome, à Florence ou à Venise auraient disparu.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Palma Bucarelli, qui fut la directrice de la Galerie nationale d’art moderne de Rome, sauva de la destruction et du pillage les œuvres qui étaient sous sa responsabilité. Pour raconter la vie héroïque de cette femme méconnue en France, Sophie Guermès concentre son récit sur une journée, où cette femme élégante, admirée autant que détestée, déambule dans les rues de Rome en se remémorant sa vie, entremêlant son engagement au service de l’art, ses combats et les drames de sa vie privée. C’est ainsi tout un pan de l’histoire qui se déroule sous nos yeux captivés.

Sophie Guermès,
Bucarelli-Roma,
Les Éditions du Littéraire, 164 p., 19 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°725 du 1 juillet 2019, avec le titre suivant : L’Amazone romaine

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque