Lundi 21 septembre 2020

Gilles Mora, intime

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 28 septembre 2016 - 97 mots

LIVRE PHOTO - Gilles Mora est connu pour ses livres sur la photographie américaine et, plus récemment, pour la qualité de ses expositions au Pavillon populaire à Montpellier.

Avec Antebellum, il raconte pour la première fois en texte et avec ses propres images ce qui l’a attaché au Sud-Est profond des États-Unis, où il a vécu au début des années 1970 avec sa femme Françoise, avant d’y revenir à plusieurs reprises. Un voyage attachant dans cet Antebellum South, comme on le surnomme outre-Atlantique, où se croisent les grandes figures de la photographie américaine et une dérive amoureuse.

Antebellum

Gilles Mora, Les éditions Lamaindonne, 176 p, 35 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°694 du 1 octobre 2016, avec le titre suivant : Gilles Mora, intime

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque