Enquête sur les « Caravage » de Loches

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 2 novembre 2007

L’histoire avait provoqué une petite polémique dans le milieu de l’art. Début 2006, la mairie de Loches annonçait qu’après restauration et expertises techniques, elle avait acquis la certitude que deux copies du Caravage, conservées dans l’église locale, étaient de la main même du maître : L’Incrédulité de saint Thomas (original à Potsdam) et Le Souper à Emmaüs (original à la National Gallery de Londres).

Pierre Rosenberg, l’ancien président du Louvre, ne jugea pas utile de se déplacer et déclara, au vu des photographies, qu’il s’agissait de simples copies d’époque. Fermez le banc. Mais une équipe de France 3 Paris Île-de-France, animée par Corinne Bian Rosa et Sylvain Hadelin, décide de mener une véritable enquête. Elle accumule suffisamment d’indices pour créer un doute légitime. L’élément le plus troublant étant la provenance dûment documentée des deux tableaux.

Le reportage est monté comme une intrigue policière et mêle habilement les enjeux économiques et historiques de cette découverte à la vie sulfureuse du maître du clair-obscur. Un reportage passionnant à ne pas manquer.

Corinne Bian Rosa et Sylvain Hadelin, « L’énigme Caravage », France 3 Paris Île-de-France, 24 novembre 2007, 11 h.

Légende photo

la version du Souper à Emmaüs - Eglise de Loches

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°596 du 1 novembre 2007, avec le titre suivant : Enquête sur les « Caravage » de Loches

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque