Camille Claudel, correspondance

L'ŒIL

Le 21 août 2008

La redécouverte du travail de Camille Claudel depuis les années 1980 et l’exposition au musée Rodin ont fait fleurir nombre d’ouvrages sur l’artiste. Parmi eux, les correspondances du sculpteur livrent aux amateurs et aux scientifiques un précieux outil de compréhension de son parcours artistique et intime.

Issu d’un long travail de recherche, cet ouvrage n’est pourtant pas fastidieux : de cette correspondance ressortent les relations de l’artiste avec les collectionneurs, les diffuseurs de son travail, le milieu littéraire proche de Paul Claudel, ses amis ou ennemis. La correspondance est en outre agrémentée de réponses et de commentaires de ses contemporains servant une mise en perspective pertinente à la compréhension des réseaux dans lesquels l’artiste évolue mais aussi du rapport qu’elle entretenait avec son travail.
Contrairement à ce que l’on trouve trop souvent, cet ouvrage ne s’attarde pas sur la relation que l’artiste a entretenue avec Rodin. C’est donc à travers le regard de Camille Claudel que le lecteur appréhende l’intimité de l’artiste dont la forte personnalité se découvre au gré de ses expressions, réactions et appréhensions.

Camille Claudel, correspondance, A. Rivière et B. Gaudichon, Gallimard, 335 p., 27,50 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°605 du 1 septembre 2008, avec le titre suivant : Camille Claudel, correspondance

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque