Dimanche 16 février 2020

Radio & télévision

« Avec la banane, la faim justifie les moyens », par Fabien Simode sur TSF Jazz

Par L'Œil · lejournaldesarts.fr

Le 12 décembre 2019 - 753 mots

Chaque jeudi, à 8 h 15 et 8 h 45, « Les Matins Jazz », l’émission de Laure Albernhe et Mathieu Beaudou, invitent L’Œil et Le Journal des Arts à parler d’art sur l’antenne de TSF Jazz. Le 12 décembre 2019, Fabien Simode, rédacteur en chef de L’Œil, revenait sur la banane exposée par Maurizio Cattelan

Maurizio Cattelan, Comedian, 2019. © Zeno Zotti Jacopo Zotti/Courtesy of Maurizio Cattelan & Perrotin
Maurizio Cattelan, Comedian, 2019.
© Zeno Zotti Jacopo Zotti
Courtesy Maurizio Cattelan & Galerie Perrotin

Chronique à réécouter ici dans son intégralité ou à lire ci-après :

Nous sommes aujourd’hui des milliers à avoir la banane. Nous le devons à l’artiste Maurizio Cattelan qui, la semaine dernière, a exposé une banane sur la foire d’Art Basel Miami Beach. Pas une banane représentée en peinture ou en bronze, non, mais un vrai fruit, jaune, tout ce qu’il y a de plus mangeable. Le fruit était simplement fixé au mur d’une galerie à l’aide d’un ruban adhésif gris. Rien d’artistique donc, si cela n’avait pas été présenté à Art Basel Miami, une foire ultra tendance où les plus riches collectionneurs de la planète achètent l’art à la mode. Car pour l’artiste italien et son galeriste Emmanuel Perrotin, il s’agit d’une « sculpture ». Son titre : Le Comédien. Son prix : 120.000 dollars le premier exemplaire, sachant qu’il en existe trois.

Ramené au prix au kilo, cela fait très cher la banane ! Sauf que ramené à la cote de Maurizio Cattelan, qui est l’un des artistes les plus réputés et les plus cotés de sa génération, c’est cadeau. L’une de ses œuvres les plus connues, une sculpture hyperréaliste représentant le pape Jean-Paul II frappé par une comète (Him), a été adjugée aux enchères 15 millions d’euros en 2016. Du coup, la banane de Cattelan a créé un véritable buzz : les trois exemplaires de la sculpture ont été vendus et la foule s’est pressée à Miami pour venir se prendre en selfie devant elle. Les internautes se sont mis, quant à eux, à scotcher des bananes partout et à poster leurs photos sur les réseaux sociaux, créant une véritable bananemania.
Tout cela me donne faim…

Cela a ouvert aussi l’appétit de David Datuna, un autre artiste qui est entré ce week-end sur le stand de la galerie, a décroché la sculpture et l’a mangé devant un public estomaqué. Datuna a immédiatement précisé qu’il s’agissait d’une performance intitulée : La Faim – f-a-i-m – de l’artiste. Alors, la faim justifie-t-il les moyens ? Dans ce cas précis, oui : puisque si cette farce de Cattelan était censée démontrer l’absurdité du marché de l’art capable d’acheter aujourd’hui une banane 120.000 euros, elle lui permettait également de se payer une véritable opération marketing pour le seul prix d’une… banane. Dès lors, comment en vouloir à un David Datuna d’avoir récupéré cette opération pour faire, à son tour, sa propre promotion. Bref, tel est pris, qui croyait prendre, sans que l’on sache, toutefois, qui de Maurizio Cattelan, de son galeriste ou du collectionneur, est au final la « banane » de l’histoire.
 

A écouter aussi la chronique sur Annette Messager et son étiquette de vin pour le Château Mouton Rothschild  et Venise ou à lire ci-dessous :

Etiquette du millésime : Après avoir parlé de banane nous allons parler de raisin. L’étiquette du millésime 2017 du grand Château Mouton Rothschild sera signée cette année par l’artiste Annette Messager. A 75ans l’artiste française qui a remporté le Lion d’or de la biennale de Venise en 2005 a été choisie par les enfants de la baronne de Rothschild pour dessiner la fameuse étiquette qui depuis 1924 est signée par un plasticien. Annette Messager succède ainsi à Jean Cocteau, Pierre Soulages et Gerhard Richter.

Venise : Les inondations du 15 novembre ont gravement endommagé la basilique Saint-Marc. Selon un membre de l’Eglise, un bâtiment a même frôlé l’apocalypse. Pour mémoire Venise a subi 2 inondations historiques, coup sur coup cette automne. Or, les mosaïques les plus précieuses comme la crypte et les tombes des patriarches de Venise ont été submergées. Si la basilique ne menace pas encore de s’effondrer, l’eau salée de la Lagune a causé des détériorations irréversibles sur le patrimoine, pire la basilique qui s’est déjà enfoncée de 30cm depuis 1 siècle, devrait s’affaisser d’un mètre d’ici à 2100.

Expo à voir : Pour ceux qui sont à Bruxelles à Bozar il y a l’exposition de Yves Zurstrassen qui est un peintre. L’exposition s’appelle Free comme Free Jazz. Yves Zurstrassen est un peintre abstrait touché par l’expressionnisme abstrait très coloré, et il peint en musique sur du free jazz donc c’est un véritable spécialiste.
 

Fabien Simode

Thématiques

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque