Mercredi 21 février 2018

Rapport défloré

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juillet 2010

PARIS - Remis en avril dernier, le rapport sur « le cadre légal et économique » des ventes publiques aux enchères, commandé par la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie suite à l’affaire des cols rouges de Drouot et dans le cadre de la réforme française des ventes volontaires, n’a toujours pas été rendu public.

Cependant, l’un des coauteurs du rapport, Jean-François de Canchy, en a présenté les grandes lignes le 25 juin, lors d’un exposé à l’Observatoire des mouvements internationaux d’œuvres d’art, devant des professionnels du marché. Ce rapport « préconise un bouleversement de l’organisation des structures de Drouot, de son fonctionnement et de l’exploitation de la marque, dans des conditions qui impliquent l’ouverture à des capitaux extérieurs. Il préconise également des mesures d’ordre général qui pourraient être insérées dans la proposition de loi, laquelle ne sera très vraisemblablement pas discutée avant 2011 », a écrit Hervé Chayette, président du Syndicat national des maisons de ventes volontaires (Symev), dans la lettre du Symev de juillet, envoyée à l’ensemble des adhérents.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°329 du 9 juillet 2010, avec le titre suivant : Rapport défloré

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque