Dimanche 29 novembre 2020

Questions à... Grégory Leroy, expert en photographies

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 25 octobre 2010 - 178 mots

Comment bien conserver ses photos ?
La photographie est une œuvre papier réalisée à partir d’éléments réactifs. Ses deux ennemis mortels sont la lumière qui provoque une perte de couleur, et l’humidité qui entraîne champignons, piqûres et moisissures. La chaleur est cause de craquelures dans le temps, du fait de la dilatation du support papier. Aussi, il vaut mieux conserver la photographie XIXe en chambre noire (ou dans des tiroirs) et froide, dans des boîtes à pH neutre. Cela pose problème pour les photographies contemporaines devenues des œuvres de grand format que l’on expose au mur comme des tableaux dans des appartements lumineux. La pose d’un verre anti-UV ralentit néanmoins le processus. Les tirages noir et blanc sont beaucoup plus stables que les tirages couleur, mais il faut éviter de les exposer à la lumière directe.

Selon vous, qu’est-ce qui n’est pas photo de collection ? 
Le contretype, procédé qui consiste à tirer une photo à partir du double d’un négatif obtenu grâce à un tirage original (car le négatif original est perdu), n’est pas un objet de collection.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°629 du 1 novembre 2010, avec le titre suivant : Questions à... Grégory Leroy, expert en photographies

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque