Londres

Nouvelle vente de livres par la famille Fürstenberg

Quatre cents incunables provenant d’une des plus belles bibliothèques privées d’Allemagne vont être vendus

Le Journal des Arts

Le 1 mai 1994

Près de 400 livres anciens de la célèbre bibliothèque des comtes de Fürstenberg seront mis en vente chez Sotheby’s Londres le 1er juillet. Formant la plus importante collection privée d’Europe dans le genre, nombre de ces ouvrages se trouvaient dans cette bibliothèque depuis leur publication à la fin du XVe siècle.

LONDRES - En février dernier, The Art Newspaper faisait état de la vente de gré à gré négociée par Sotheby’s entre le comte Fürst zu Fürstenberg et le gouvernement de Bade-Würtemberg. Plus d’un millier de manuscrits médiévaux ont été acquis par l’État pour un montant de 48 millions de marks (163 millions de francs), et l’on a annoncé le mois dernier qu’ils seraient répartis entre la bibliothèque de Karlsruhe et la Württembergische Landebibliothek de Stuttgart.

La bibliothèque restera ouverte
Le Dr. Christoph Graf Douglas, responsable des négociations avec l’Allemagne chez Sotheby’s, a expliqué que 86 incunables venaient d’être achetés par le Bade-Würtemberg pour une somme de 7,8 millions de francs. Les autres ouvrages seront mis en vente à Londres. Cette vente se justifie par la lourde charge financière que représente l’entretien de la grande bibliothèque de Donaueschingen dans la Forêt Noire, relativement peu fréquentée. Plusieurs projets sont à l’étude pour maintenir la bibliothèque ouverte, avec ses 130 000 ouvrages. La famille Fürstenberg a décidé d’investir dans la peinture : sa collection de grands maîtres est déjà ouverte au public ; elle achètera des œuvres d’art contemporain.

Une collection de précieux incunables
L’achat par l’État de ces 86 volumes revêt pour la région une importance particulière, mais parmi les titres qui seront mis en vente chez Sotheby’s il reste des ouvrages exceptionnels. Charlotte Brown, responsable du département livres de Sotheby’s, a remarqué un Ars moriendi de 1473 environ, unique par son petit format ; un autre exemplaire connu au XIXe siècle est aujourd’hui perdu. Rédigé en allemand, il contient onze illustrations, et est estimé à 1,760 millions de francs environ.

Un almanach de 1462 – où sont indiqués les meilleurs jours pour les saignées, et qui comporte des annotations manuscrites – est important pour l’histoire de l’imprimerie. Imprimé à Vienne, il semble être le plus ancien ouvrage sorti des presses de cette ville. Il a été conservé car il a pu être réutilisé comme reliure d’un autre ouvrage.

Il s’agit de l’une des plus importantes collections d’incunables mise en vente depuis des années. Par sa qualité, elle est comparable aux ventes Broxbourne qui eurent lieu chez Sotheby’s en 1977 et 1978. La bibliothèque Broxbourne avait cependant été constituée au début du XXe siècle. C’est évidemment l’époque à laquelle fut constituée la bibliothèque Fürstenberg et la provenance de cette collection (deux livres sont annotés de la main du premier comte, Wolfgang) qui contribueront au succès de cette vente.

Il y a eu au moins une vente comparable à la vente Fürstenberg. En 1991, à New York, H. P. Kraus a vendu une collection de 723 livres anciens, dont une centaine d’ouvrages imprimés avant 1477, la plus grande collection privée d’incunables. Kraus la comparait à la collection Kurt Wolff, vendue par Baer en 1926, qui comportait 824 livres sortis de seulement 66 imprimeries, tandis que la collection Kraus provenait de 352 presses différentes dans 82 villes de 11 pays.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Nouvelle vente de livres par la famille Fürstenberg

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque