Mercredi 12 décembre 2018

Souvenirs historiques

L’Empire divisé

De précieux souvenirs de l’épopée napoléonienne seront dispersés à Fontainebleau et à Drouot

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 6 juin 2012 - 667 mots

PARIS, FONTAINEBLEAU - Le 10 juin, la maison Osenat organise sa traditionnelle et prestigieuse vente « Empire à Fontainebleau » dont elle tire une renommée mondiale. Mais cette année, elle n’est pas la seule sur le créneau.

La SVV Binoche et Giquello tient le haut de l’affiche à Drouot le 20 juin, avec un ensemble de souvenirs provenant directement des descendants du maréchal Ney, issus de la branche des Elchingen. « Deux ventes, c’est positif pour le marché », se rassure Jean-Christophe Chataignier, directeur du département souvenirs historiques chez Osenat. Si Fontainebleau a l’avantage d’ouvrir les enchères, rien ne dit que les collectionneurs ne garderont pas des cartouches pour la vente parisienne qui offre, en vedette, la tenue de cérémonie du maréchal Ney, duc d’Elchingen et prince de la Moskowa. Estimée 600 000 à 800 000 euros, la pièce est composée d’un habit et d’un manteau de cérémonie en velours de soie richement brodé, tous deux dessinés en 1804 par Jean-Baptiste Isabey pour la tenue des maréchaux d’Empire lors du sacre de Napoléon Ier. Une plaque de grand aigle de la Légion d’honneur est cousue sur le côté gauche de l’habit. Reste que le classement de cette tenue comme « trésor national », empêchant sa sortie du territoire français (sauf temporairement), va priver partiellement la vente de l’intérêt du marché international, en particulier celui des Russes.

Ces derniers sont en effet peu enclins à vouloir conserver cette relique de l’Empire dans un coffre en France entre deux expositions temporaires. Mais un musée français pourrait l’acquérir… Celui du château de Fontainebleau serait tout désigné. Les autres temps forts de la vente comptent l’étoile en or de grand aigle de l’ordre de la Légion d’honneur de Ney, un modèle rare de 1804 du premier type (est. 100 000 euros) ; un bâton de héraut d’armes porté au sacre de Napoléon Ier (est. 80 000 euros) qui est le seul répertorié à ce jour ; et un Portrait du maréchal Michel Ney (est. 70 000 euros), réalisé au XIXe siècle d’après un tableau du baron Gérard disparu et connu par une gravure, soit « le seul beau portrait connu et répertorié de Ney, ayant servi à illustrer plusieurs biographies sur le maréchal », souligne Philippe Missillier.

Lettre de Napoléon Ier
La SVV Osenat présente une rarissime lettre de Napoléon Ier écrite en anglais à Sainte-Hélène. Estimée 60 000 euros, c’est l’une des trois seules connues au monde. Comme les deux autres (conservées respectivement à la Bibliothèque nationale de France et dans une collection privée), elle est entièrement écrite de la main de l’Empereur et adressée au comte de Las Cases, son compagnon d’exil et futur mémorialiste. On trouvera également à Fontainebleau une grande cassette plaquée d’acajou contenant une paire de pistolets à silex (vers 1815-1818) par Nicolas Boutet – directeur artistique de la manufacture de Versailles –, attribuée au général russe Pierre Tolstoï (est. 120 000 euros) ; un dessin signé Horace Vernet et daté 1820, représentant Antoine Charles Louis, comte de Lasalle, général de division (1775-1809) (est. 20 000 euros). Mais aussi six fauteuils en bois rechampi blanc et or livrés en 1806 pour le Salon des grands dignitaires et des ministres au palais de Fontainebleau (qui n’existe plus), avant d’être affectés aux appartements du Grand Veneur, le maréchal Berthier (est. 10 000 euros), ou encore deux importants verrous en bronze ciselé et doré d’époque Premier Empire, réalisés sur un dessin de Percier et Fontaine et provenant du palais des Tuileries (est. 6 000 euros la paire).

-L’EMPIRE À FONTAINEBLEAU

Vente le 10 juin à l’hôtel des ventes de Fontainebleau, 5, rue Royale, 77300 Fontainebleau, exposition publique : le 8 juin 14h-18h, le 9 juin 10h-18h et le 10 juin 10h-12h, SVV Osenat, tél. 01 80 81 90 01, www.osenat.com

- SOUVENIRS HISTORIQUES DU MARECHAL NEY

Vente le 20 juin à Drouot, 9, rue Drouot, 75009 Paris, exposition publique : le 19 juin 11h-18h et le 20 juin 11h-12h, SVV Binoche et Giquello, tél. 01 47 42 78 01, www.binocheetgiquello.com

SVV OSENAT - LE 10 JUIN

- Experts : Jean-Claude Dey (souvenirs historiques) ; Alain Nicolas (manuscrits et autographes) ; Anne Lamort (livres) ; Roland de L’Espée et Marie de la Chevardière (mobilier et objets d’art) ; René Millet (dessins et tableaux) ; Manuela Finaz de Villaine (céramique)

- Estimation : 500 000 à 650 000 d’euros

- Nombre de lots : 382

SVV BINOCHE ET GIQUELLO - LE 20 JUIN

- Experts : Philippe Missillier (souvenirs historiques) ; Frédéric et Maryse Castaing (manuscrits et autographes) ; Olivier Boré (miniatures) ; René Millet (dessins et tableaux)

- Estimation : 1 à 1,7 million d’euros

- Nombre de lots : 174

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°371 du 8 juin 2012, avec le titre suivant : L’Empire divisé

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque