Samedi 7 décembre 2019

Le « Jardin à Auvers » reconnu

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 juin 2004 - 178 mots

PARIS - Le 25 mai, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par les propriétaires du tableau Le Jardin à Auvers de Vincent van Gogh contre un arrêt de la cour d’appel de Paris.

Celle-ci avait refusé en 2001 d’annuler la vente de l’œuvre au motif que sa paternité aurait pu être remise en question. Selon la Cour de cassation, « la cour d’appel a souverainement retenu que l’examen des différents éléments invoqués par les consorts Vernes confrontés à l’analyse scientifique et historique du tableau ne permettait pas d’établir que l’attribution de l’œuvre à Vincent Van Gogh était douteuse ». En 1996, l’authenticité du tableau avait fait l’objet d’une vive remise en question par des spécialistes. Le nom d’Émile Schuffenecker avait été évoqué comme auteur du tableau. La Cour de cassation vient néanmoins de mettre un terme judiciaire à cette contestation. La polémique sur l’authenticité de certaines œuvres de Van Gogh n’est pas pour autant éteinte comme en témoigne le parti pris de Benoît Landais à propos des Tournesols japonais que nous publions dans ce numéro.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°195 du 11 juin 2004, avec le titre suivant : Le « Jardin à Auvers » reconnu

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque