Dimanche 26 janvier 2020

L’année Basquiat

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 décembre 2010 - 175 mots

PARIS - Christie’s a réalisé 14 millions d’euros de recette pour l’art contemporain à Paris, les 8 et 9 décembre, avec 83 % de lots vendus (94 % en valeur).

Elle est talonnée par Sotheby’s qui a totalisé 13,7 millions d’euros, les 7 et 8 décembre, avec 88 % de lots vendus (87 % en valeur). « Ces bons résultats renouent avec les performances d’avant 2008 », souligne Alexandre Carel, directeur du département parisien de Christie’s où un tableau de Jean-Michel Basquiat a obtenu la plus belle enchère, 1,4 million d’euros, devant 22-11-63, Hommage à John F. Kennedy (1963) de Zao Wou-ki, emporté par une galerie asiatique pour 865 000 euros. Des records ont été enregistrés pour André Cadere, Annette Messager et Thomas Schütte. Chez Sotheby’s, une toile de Basquiat, Water-Worshipper (1984), finit aussi en tête, sur une enchère de 2,4 millions d’euros, suivie d’une enchère de 1,3 million d’euros pour Métalogie aux Turbulences (1971), une sculpture monumentale de Jean Dubuffet. Deux œuvres d’Emil Schumacher et de Joseph Sima sont parties à des prix records.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°337 du 16 décembre 2010, avec le titre suivant : L’année Basquiat

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque