La collection Robert Lehuard

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 20 novembre 1998 - 386 mots

Les marchands Philippe Ratton et Daniel Hourdé accueillent dans leur galerie la célèbre collection Lehuard, un rare ensemble d’art primitif africain, pour une série de trois expositions. La première concerne l’art du peuple Bembé et se tient du 2 décembre au 30 janvier.

PARIS. Robert Lehuard, qui a vécu au Congo dans les années vingt, a transmis à son fils Raoul sa passion pour l’art primitif et une vingtaine d’objets issus de l’ex Congo-Brazzaville, principalement de la vallée du Niari. Raoul Lehuard, fondateur du magazine Arts d’Afrique Noire en 1971, a continué la collection de son père en rassemblant jusqu’à cette année des pièces de cette même région. Aujourd’hui, la galerie Ratton Hourdé met sur le marché ce riche ensemble. “Les pièces sont de belle qualité et complètes, alors que les musées en présentent d’équivalentes mais souvent fragmentées”, remarque Daniel Hourdé. D’ailleurs, Philippe Ratton reconnaît : “Nous avons été contactés par des institutions, comme le Musée Dapper et quelques musées américains qui ont déjà remarqué plusieurs objets”. Cette première exposition se concentre sur la production artistique du peuple Bembé et de leurs proches voisins, Bwendé et Minkengé. Il s’agit de petites statuettes de bois sculpté aux yeux en céramique blanche européenne, qui sont des reliquaires médicinaux. Une petite charge magique était placée dans une cavité creusée dans l’anus ou dans le tambour des figurines musiciennes afin d’éloigner les mauvais esprits. Ces idoles datent de la fin du siècle dernier, du XVIIIe siècle pour les plus anciennes. Lustrées ou d’un aspect plus croûteux, les plus remarquables atteignent 200 000 francs. Parmi les pièces exceptionnelles, une poupée Bembé cousue de tissus européens et bourrée d’ossements, ainsi qu’un devin Minkengé tenant deux cloches avec une coiffe faite de tissus et de résine végétale mêlée de morceaux d’os et de coquillages, sont proposés respectivement à 300 000 et 450 000 francs. Après les Babembé (pluriel de Bembé), une deuxième partie de la collection Lehuard montrera, courant juin 1999, l’art des Batéké auquel le Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie consacre déjà une exposition (jusqu’au 4 janvier). La troisième et dernière partie présentera, en décembre 1999, des objets Bakongo.

BEMBÉ, FÉTICHES MÉDECINE DU CONGO

Exposition-vente, 2 décembre-30 janvier, galerie Ratton Hourdé, 10 rue des Beaux-Arts, 75006 Paris, tél. 01 46 33 32 02, du mardi au samedi 10h30-13h et 14h30-19h. Catalogue.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°71 du 20 novembre 1998, avec le titre suivant : La collection Robert Lehuard

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque