Vendredi 6 décembre 2019

Gourdon passe chez Artcurial

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2011 - 246 mots

PARIS - Propriétaire du château de Gourdon (Alpes-Maritimes), Laurent Negro a confié à Artcurial le soin de vendre une quinzaine de pièces majeures issues des collections Art déco de son château, lesquelles n’avaient pas été vendues lors de la vacation de mars 2011 organisée par Christie’s au Palais de Tokyo.

Ces pièces, certainement estimées trop chères et ayant probablement pâti du très grand nombre d’objets proposés lors de cette vente (plus de 350 lots d’Art déco), seront remises à l’encan sous le marteau de François Tajan, en novembre 2011 et au printemps 2012 au sein des ventes d’Art déco d’Artcurial, avec des estimations sensiblement revues à la baisse. Pièce phare de la collection, la table à jeu de Jean Dunand, commandée par Madeleine Vionnet, qui avait été estimée 3 à 5 millions d’euros par Christie’s et poussée en vain jusqu’à 2,6 millions d’euros, sera de nouveau offerte sur une estimation de 2 à 3 millions d’euros. Seront  aussi proposées une suspension Aéroplane d’Eileen Gray (est. 300 000 à 500 000 euros et ravalée à 230 000 euros) ; un bureau de René Herbst (est. 80 000- 120 000 euros et invendu à 58 000 euros) ; un mobilier de salle à manger par Robert Mallet-Stevens et Marcel Breuer (est. 400 000-600 000 euros et retiré faute d’enchère à 330 000 euros) ou encore Le Joueur de scie musicale, sculpture unique des frères Martel (est. 200 000 à 300 000 euros et invendue à 165 000 euros). 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°353 du 23 septembre 2011, avec le titre suivant : Gourdon passe chez Artcurial

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque