Dimanche 15 septembre 2019

Antiquaire

Deux marchés des Puces de Saint-Ouen changent de main

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 avril 2014 - 315 mots

SAINT-OUEN

SAINT-OUEN [23.04.14] – Jean-Cyrille Boutmy, le patron de la société Studyrama, a racheté au duc de Westminster les deux marchés phares des Puces de Saint-Ouen, Serpette et Paul-Bert.

Marché aux puces de Saint-Ouen
Marché aux puces de Saint-Ouen
Photo ParisSharing, 2010

Jean-Cyrille Boutmy, PDG du groupe Studyrama, a racheté à la société immobilière Grosvenor, présidée par le duc de Westminster, les deux marchés les plus importants des Puces de Saint-Ouen. L’information a été annoncée par Les Echos et confirmée le mardi 22 avril 2014 à l’AFP par le nouveau propriétaire des marchés Serpette et Paul-Bert. « J’ai fait ces acquisitions à titre personnel », a précisé Jean-Cyrille Boutmy, refusant de dévoiler le montant de la transaction, estimée 25 à 30 millions d’euros par Les Echos.

Les marchés Paul-Bert et Serpette, créés en 1885, avaient été acquis 50 millions d’euros par la société Grosvenor en 2005. Le duc de Westminster n’était guère apprécié des quelques 350 marchands, qui l’accusaient notamment « d'imposer des ratios de rentabilité incompatibles avec les possibilités des puciers », et qui ont engagé auprès du tribunal entre 150 et 180 procédures à son encontre. Bruno Malet, maire de Saint-Ouen et président de l'Association des marchands de Paul-Bert et Serpette, dit accueillir très bien ce changement de propriétaire.

Jean-Cyrille Boutmy a fait part à l’AFP de ses projets concernant les marchés : « Mon objectif, c’est de conserver le côté précurseur et éclectique des deux marchés tout en accompagnant leur montée en gamme ». Le patron du groupe Studyrama entend bien « faire venir de nouveaux marchands, développer l’événementiel et accroître la présence du numérique ». Il est le cofondateur en 1989 de Studyrama, un groupe de média tourné vers l’éducation qui édite des journaux et organise des salons.

Les Puces de Saint-Ouen regroupent 14 marchés et près de 1 700 marchands qui accueillent chaque année 5 millions de visiteurs. Elles sont classées depuis 2001 « zone de protection de patrimoine architectural, urbain et paysager ».

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque