Mercredi 23 septembre 2020

Justice

Deux ans de prison avec sursis pour l’électricien de Picasso

Par Vincent Noce · lejournaldesarts.fr

Le 20 mars 2015 - 162 mots

GRASSE [20.03.15] - Pierre Le Guennec, qui a travaillé comme électricien chez les Picasso dans les années 1970, a été condamné ce matin à deux ans d'emprisonnement avec sursis pour le recel de 271 oeuvres, qui ont été volées à l'époque chez l'artiste.

Le retraité a toujours affirmé que le carton qu'il avait conservé quarante ans dans son garage provenait d'un don de Pablo et de Jacqueline Picasso. Le tribunal correctionnel de Grasse n'a pas été convaincu par une version qui semblait intenable au vu des témoignages et des propres incohérences du couple Le Guennec lors des trois jours d'audience en février.

Le septuagénaire a toujours la possibilité de faire appel. Une procédure a été lancée au civil par la fille de Jacqueline Picasso pour récupérer ce trésor. Révélée par le journal Libération en novembre 2010, la découverte de ces dessins, aquarelles et collages cubistes inédits, datant des années 1900 à 1930, avait stupéfait. La valeur est estimée à 70 millions d'euros.

Légende photo

Pablo Picasso - source Wikimedia

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque