Ventes publiques

Des actionnaires veulent bloquer l’OPA de Patrick Drahi sur Sotheby’s

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 26 juillet 2019 - 362 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

Trois plaignants poursuivent la maison de ventes pour informations incomplètes concernant des aspects de la transaction.

Patrick Drahi, président d'Altice - Photo Jérémy Barande / École polytechnique
Patrick Drahi, président d'Altice

Trois actionnaires de Sotheby’s ont engagé des poursuites contre la maison de ventes basée à New York. Ils allèguent que l'entreprise a fourni des informations parcellaires à l'ensemble de ses actionnaires pour que ceux-ci votent en faveur de la cession, déjà entérinée par le conseil d’administration, de la société au magnat franco-israélien des télécoms et des médias, Patrick Drahi. Les plaignants demandent que l’offre publique d’achat annoncée le 17 juin dernier et estimée à 3,7 milliards de dollars (3,3 milliards d’euros) soit gelée, en attendant plus de transparence.

L’accord passé entre le conseil d’administration de Sotheby’s et Patrick Drahi stipule que ce dernier achètera les actions des actionnaires de Sotheby’s pour 57 dollars l’action, soit une prime de 61 % par rapport au prix de clôture des marchés le 14 juin. Patrick Drahi a également annoncé qu’il entendait faire sortir Sotheby’s de la bourse, après 31 ans de cotation à Wall Street.

Quoique les termes de l’accord aient été validés par le conseil d’administration de la maison de ventes, ils nécessitent aussi l’accord de tous les actionnaires. Pour préparer ces derniers à un vote – dont la date n’est pas encore fixée -, Sotheby’s a communiqué, le 12 juillet dernier, un document de 100 pages réalisé avec la U.S. Securities and Exchange Commission, l’organisme fédéral chargé du contrôle des marchés financiers.

Mais pour Shiva Stein et Eli Goffman, deux actionnaires qui ont assigné en justice Sotheby’s mi-juillet, ce document « contient des renseignements incomplets et des informations fallacieuses » concernant la transaction passée avec BidFair (la holding personnelle de Patrick Drahi qui va devenir propriétaire de l’auctioneer) et l’estimation financière de Sotheby’s. Un troisième actionnaire, Michael Kent, va en justice pour les mêmes raisons. 

« Dans la majorité des cas de ventes d’entreprises de plus de 100 millions de dollars, il y a des litiges avec les actionnaires. Ces plaintes étaient attendues, elles sont une routine », a déclaré un représentant de Sotheby’s auprès du site Bloomberg en prévoyant que les poursuites n’auraient « aucun impact sur la finalisation de la transaction prévue pour le dernier trimestre de 2019 ».

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque