Mercredi 23 octobre 2019

Foire

Coup de jeune pour Art Up !

Par Éléonore Thery · Le Journal des Arts

Le 29 janvier 2014 - 542 mots

Pour sa 7e édition, la dynamique Lille Art Fair devient Art Up ! et multiplie les nouveautés destinées à un public diversifié.

LILLE - La foire d’art contemporain lilloise a beau atteindre l’âge de raison, elle ne semble pas près de s’assagir et montre un dynamisme constant. De nombreux changements sont initiés cette année, à commencer par un nouveau nom. Adieu Lille Art Fair, voici Art Up !. « Nous souhaitions un nom plus court, plus jeune, à retenir plus facilement. Par ailleurs, nous voulons développer une marque car nous avons plusieurs demandes pour installer une autre foire en France ou à l’étranger », confie son directeur Didier Vesse. Nouveau nom, nouvelle identité graphique, nouveau site Internet, nouvelle date (la foire a été avancée d’un mois) : l’événement qui a su devenir en quelques années l’une des premières foires d’art contemporain en province ne se contente pas de faire du surplace. Et ces changements ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Visées internationales
La foire souhaite impulser deux nouveaux axes stratégiques : internationaliser l’événement et mettre en avant des jeunes talents. La percée internationale d’Art Up ! se confirme : sur la centaine de galeries présentes, une trentaine est étrangère avec une forte représentation de la Belgique toute proche et une percée de l’Angleterre. Le soutien aux jeunes artistes ou galeries est bien tangible et nombreux sont les projets en ce sens. Young International Artists fait son retour avec YIA Unlimited, parallèlement à une petite nouvelle, Révélation, qui présente douze jeunes artistes soutenus par des galeries exposantes. Parmi les participants, et malgré une qualité très inégale, on repère de jeunes talents prometteurs : ainsi du galeriste lillois Cédric Bacqueville qui expose des photos d’ateliers d’artistes signées Gautier Deblonde ou les impacts monumentaux d’Aurélien Maillard. Parmi les jeunes artistes, on remarque Mayura Torii (New Square Gallery) et Aurélie Poinat (galerie Wagner).

Plusieurs événements culturels accompagnent la foire : Print Art Fair consacrée à l’estampe, focus sur l’artiste Bernard Pras, la Nuit de l’Art, avant-goût de l’exposition du Musée Paul Valéry de Sète, collection de street art présentée en off… « Une foire ne doit pas être une succession de stands, il faut créer une vie, des liens artistiques et des points d’accroche pour des publics différents » défend Didier Vesse. Cette stratégie avait permis d’accueillir 26 000 visiteurs l’an dernier ( 27 % par rapport à 2012) attirés également par la convivialité de l’événement.

Parmi les grandes tendances de la foire, la peinture reste incontournable, des maîtres de la Figuration libre (Robert Combas et Hervé di Rosa chez Art to Be Gallery et Saltiel ou François Boisrond chez Mazel gallery) aux figures de l’abstraction (Geneviève Claisse à la galerie Wagner ou Takesada Matsutani à l’Espace du Dedans). La photo fait une belle progression (Liu Bolin et Li Wei chez Dock Sud ou Thomas Jorion à la galerie Lefebvre) tandis que le street art gagne encore du terrain (Hijack chez Mead Carney, Speedy Graphito ou M. Chat à la galerie Berthéas). Autant de propositions pour un public très diversifié.

ART UP !

Directeur : Didier Vesse
Nombre de galeries : env. 100
Nombre de visiteurs en 2013 : 26 000

ART UP !

Du 13 au 16 février, 1, boulevard des Cités Unies 59777 Euralille - Lille
www.art-up.com

Légende photo

Impression écran du site Internet www.art-up.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°406 du 31 janvier 2014, avec le titre suivant : Coup de jeune pour Art Up !

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque